Edit link:
Short link:

A propos d'agriculture en pays de Fayence  et du manque d'eau agricole

 

J'ai rencontré  au jas de la Maure Claude Bertrand, un agriculteur de la plaine de Fayence sur Tourrettes. Il était en train de préparer le terrain Vajda - en travail à façon - pour effectuer un semis de blé  d'hiver. Ce fut un intéressant échange.

Il m'a dit pis que pendre d'E2S et de François Cavallier LOL  car les agriculteurs n'ont pas d'eau et E2S ne peut pas leur en donner. Le vieux réseau de distribution d'eau par canaux est toujours là mais en désuétude. Pourquoi donne-t-on encore de l'eau à Fréjus alors qu'ils ont la liaison Verdon par SCP.  Pourquoi ne pas avoir de l'eau du lac de Saint-Cassien - Montauroux et Tanneron ont des droits de prélèvement? Le Golf de Terre Blanche a un droit de prélèvement de ?600000m3/an et l'utilise: une conduite de diamètre ?400mm  monte le long du Riou Blanc rive droite. Pourquoi le forage de Tassy 1 est-il réservé à seulement quelques agriculteurs,  au terrain de sports et au Golf ...  E2S ne sert directement qu'un petit nombre d'agriculteurs. 7% de l'eau totale distribuée de 10Mm3 en 2015. On voudrait  revitaliser l'agriculture en pays de Fayence mais il n'y a pas d'eau. Mais revenir à l'agriculture d'autrefois est-ce possible?

Je relaie les propos échangés avec Claude Bertrand, tels que je les ai entendus à divers élus et personnes influentes, dont le président du syndicat des agriculteurs. Voici des réponses.

 

Daniel Vajda: Claude Bertrand connait bien le territoire et ses réseaux. A la décharge des élus, il faut bien reconnaitre que le manque d’eau d’arrosage n’est pas la seule cause de la décrépitude de l’agriculture dans le Pays de Fayence. La rentabilité très médiocre des productions agricoles, comparée à l’eldorado que représente l’immobilier de luxe, ou la “valorisation des déchets”, y est pour beaucoup. Pour revitaliser l’agriculture, évidemment, il faut de l’eau, mais pas celle d’E2S, trop chère et surtout trop traitée, mais également une autre vision, à l’opposé de cette agriculture de niches, “à la Marie-Antoinette” comme je l’ai déjà qualifiée. Il faut de l’eau sans produits chimiques, avec un pH neutre, des routes pour poids-lourds, des zones d’activités dans lesquelles il est possible de développer des activités. Il est inefficace de faire des confettis de zones agricoles, sinon pour avoir le bon ratio qui plaira à la DDTM. Pour désenclaver ce Pays de Fayence il faut être pragmatique et construire de nouvelles routes sur les tracés déjà payés par les contribuables. Voilà, en quelques mots, les réflexions qui me viennent à l’esprit.

 

Jacques Récy:   Ce sont de bonnes questions, je dirai même des questions essentielles! Je serai très intéressé par la réponse!

Jean-Yves Huet: je suis d'accord sur les demandes des agriculteurs car sans eau on ne fera rien pousser.  Les droits d'eau de Montauroux sur le lac sont effectifs mais jamais utilisés.  Nous allons faire valoir nos droits même si l'exploitation sera difficile car il faut prévoir des canalisations et surtout des pompes mais tu l'as dit il faut savoir ce qu'on veut.  Il y a par exemple une propriété agricole à vendre à Fayence et si nous avions une vraie vision à la ComCom on l'achèterait..

pratclif: E2S a pour vocation l'eau potable... pour Fréjus Gargalon via le syndicat des eaux du Var Est SEVE (50%)  et pour huit de nos communes (hors Tanneron)... Tout le réseau E2S s'est développé au cours des 2 dernières décennies pour cela et pas pour produire et distribuer de  l'eau pour l'agriculture. FC fait une fixation sur E2S et contre SCP (*). Car il faudrait  une structure spéciale pour produire, amener et distribuer l'eau agricole....  des réserves de stockage, des retenues collinaires, par exemple la zone de transition entre Callian et Tourrettes.


(*) SCP société du canal de ¨Provence est incontournable pour une solution via le lac de Saint-Cassien, si elle est possible, à cause de ses droits exclusifs  sur les eaux réservées à l'agriculture; ceci selon une convention datant du 3 mai 1963 entre le ministère de l'agriculture et EDF lors de la mise en eau du lac après la catastrophe de à Malpasset: le ministère a délégué son pouvoir à la SCP le 16 septembre 1965 Voir cette convention..
Il faut se rappeler que la réalisation du canal de Provence a été commencée sous Napoléon III pour l'irrigation de l'ouest du Var à partir de la Durance puis du Verdon. Je  crois  que la question  a déjà été examinée et qu'on y a renoncé pour des raisons de coûts d'investissement et de fonctionnement - remonter  l'eau descendue par gravité sur la côte ou dans le lac Siant-Cassien dans le haut pays - ce qui explique la position de FC;  car en raison de son caractère gravitaire, l'eau de la Siagnole ne peut qu'être imbattable en coût de production. Le pompage d'eau depuis le lac de Saint-Cassien, la création de retenues et un réseau de distribution à un petit nombre d'agriculteurs (**) serait plus cher au m3 distribué.  Mais une étude comparative  a-t-elle été faite?  Voir la carte du réseau de SCP.
(**) Le nombre d'agriculteurs et d'éleveurs est en déclin, à cause de l'urbanisation, de la proximité de la côte et des AM, des habitudes de consommation et de la grande distribution qui privilègient l'apparence et le calibrage ainsi que les prix les plus bas possibles. Le syndicat des agriculteurs compte 30 membres; et vu la pyramide d'âges, il ne seront qu'une dizaine dans 10 ans. On ne reviendra pas aux agricultures intensives à des prix compatibles avec les conditions économiques du moment. Certains  agriculteurs que j'ai interrogés disent qu'il  faudrait d'autres modes de cultures axées sur plus de valeur ajoutée: permaculture, hydroponie, maraîchage, cultures de niche (safran, champignons, morilles... roses de mai..) et de la transformation (exemple le pistou de la ferme d'Ella). Mais pour cela il faut de l'eau, notamment pour la rose de mai. Bien sûr, il y a de beaux espaces agricoles restants, certains irrigués, la plupart secs... et certains en friche, loués en paturage aux bovins et ovins, ou attendant l'urbanisation espérée.

Une mission est confiée à la chambre d'agriculture du Var par la CdC Voir ce billet du blog...

pratclif: La Siagnole c'est une longue histoire qui remonte aux Romains et Fréjus. La SEM E2S n'en est que le dernier  acteur  pour remplir les réserves des communes et leur permettre la production d'eau potabilisable. Les agriculteurs n'ont pas vocation à être servis en eau potable. Ils veulent de l'eau brute non traitée à pH neutre. La modernisation du réseau E2S, imposée par l'urbanisation des dernières décennies et les normes sanitaires d'eau potable,  met la priorité sur l'eau distribuée aux réserves des communes. La production et l'adduction aux réservoirs des communes est entièrement par gravité depuis les résurgences de la Siagnole. Le prix consommateur  de l'eau est donc principalement déterminé par la distribution depuis les réservoirs ( il n'y a que 9 salariés à E2S); des kilomètres de canalisations vers les compteurs des abonnés. Le creusement  des 4 forages dans la plaine dont 3 pour l'eau potable, a  ajouté de la ressource à celle des sources. Ces forages puisent dans les eaux souterraines de la plaine, elles aussi d'origine karstique. Mais nul ne sait quel est le volume de la ressource et ce qu'on peut en extraire durablement. On sait que les forages de la Barrière ont rabattu la nappe à 30m au dessus des pompes. 

 

Quelques agriculteurs sont servis par E2S, d'autres ont des puits anciens, la plupart asséchés en été, ou des forages prélevant dans la nappe de Fayence et de Seillans. Les zones autour des forages sont protégées (dans un rayon de 250m soit 20 hectares) ce qui ajoute encore une contrainte pour l'agriculture car les forages y sont interdits. En 2015 E2S a distribué  seulement 7% des eaux prélevées (sources et forages) aux agriculteurs. Voir eau distribuée par E2S en 2015.

 

Patrick de Clarens:  Vaste sujet !! Le syndicat des exploitants agricoles que je préside est justement en train de mener le combat pour faire évoluer les choses. On a écrit un courrier à Cavallier, à Ugo et pour énerver tout le monde, au député Vittel président du canal de Provence. L'idée étant de nous apporter des réponses . De façon brutale les agriculteurs ont aujourd'hui qu'une seule position. "peut importe d'où vient l'eau, on veut de l'eau agricole" . Alors oui, dans un premier temps il faut réhabiliter les canaux, deux à Fayence, un à Tourrettes et un à Callian. Éventuellement créer des retenues collinaires. Mettre en service le forage du vol à voile qui est à l'arrêt à cause de la pollution. J'ai assisté à un débat houleux entre deux experts géologues! Un qui dit qu il faut boucher ce forage et l'autre qui dit que plus on pompera plus l'eau sera propre. Le droit de prélèvement eau sur St Cassien est d'après Cavallier trop onéreux, il faudrait pomper cette eau et la faire remonter jusqu'au partiteur du Jas Neuf, donc, irréalisable. Le forage Tassy1 sert aussi à deux exploitations (*), mais je n en sais pas plus. Ce qu il y a de terrible c'est qu'il manque un réseau d'eau brut !! Alors, la solution est de faire venir le canal de Provence soit par Frejus, mais plutôt par Callas ce qui irriguerait Seillans puis les autres. Et c'est là que ça crispe les élus en place !!! Ils ne veulent pas en entendre parler et sortent tous les arguments possibles contre cette idée.  Il y a 6 mois le syndicat était fort de 5 membres, aujourd'hui je compte 30 exploitations à jour de cotisations, donc on commence à peser dans le débat. Mon but est d abord de maintenir les exploitations existantes et après d'aider les nouveaux arrivants. Une chose est sûre, on ne peut plus continuer comme ça ! Une dernière chose, les agriculteurs sont prêts aussi à modifier les méthodes d'arrosage en mettant en place des gouttes à gouttes par exemple.
(*) En fait il y a 10 agriculteurs de la plaine de Fayence qui sont servis en eau par E2S  NDLR Source E2S

 

Lionel Fabre: J'ai vu les propriétaires de la ferme des Cairns en 2013 lorsqu'ils voulaient mettre en oeuvre un projet de paturage de caprins et de bovins sur Bagnols en Forêt.  Cette année 2017 la chaleur, la sécheresse, ont nui à leur production de lait et de fromages. Pas d'eau pour leur troupeau: ils envisagent  de faire un forage .Mon cousin a repris la partie ferme en Auvergne et je sais (CNRSPhytotron) que l'on peut cultiver sans terre mais pas sans eau !!!

 

pratclif:  32 millions d'€ pour une route RD101 par le chemin des crêtes, plus une alimentation en eau pour l'agriculture? Conditionner le développement du pays à la RD101 et/ou à l'agriculture? Dietmar Hopp a un projet de centre de haute technologie à Chateau Grime, mais il conditionne son investissement à une route d'accès direct sur le site.

 

pratclif: le golf de Terre-Blanche a un droit de prélèvement de 600000 m3 d'eau du Lac de Saint-Cassien par an (selon le NJ automne 2017).  Une conduite de 400?mm de diamètre remonte le Riou Blanc rive droite vers le golf. On peut la voir passer  au gué,  en bas du hameau des Villards.  Ne serait-il pas possible d'envisager un accord avec le golf pour partager cette conduite pour y ajouter et amener l'eau des droits de prélèvement de Montauroux et de Tanneron, jamais utilisés à ce jour?

 

pratclif: La ferme  délevage de chèvres des Cairns à Seillans est un cas d'école de l'évolution agricole et de sa problèmatique. Voir ce billet. Ces fermiers éleveurs, groupés dans un GAEC (groupement agricole d'exploitation en commun), ont le mérite de donner en toute transparence des informations sur les conditions d'exercice de leur métier.  Difficile; mais ils ont la foi.

 

pratclif: Concernant l'eau distribuée à SEVE, voici ce qu'il faut savoir.

 

pratclif: Un réseau d'irrigation pour l'agriculture?

 

La construction d'un réseau d'eau d'irrigation par E2S est donc une idée qui circule, en utilisant les réserves d'eau de surface des retenues présentes sur notre territoire - Saint-Cassien et Meaulx; il s'agirait d'alimenter une conduite principale dans la plaine, sur laquelle des agriculteurs pourraient se brancher et disposer d'eau avec un débit/pression suffisants, pour irriguer leurs cultures et ainsi augmenter leur production. Ce serait aussi le moyen d'assurer la pérennité de nos espaces agricoles en permettant à d'autres agriculteurs de venir et de prendre la relève des ceux qui vont bientôt partir en retraite.

Où prendre l'eau et par quels moyens l'amener à cette conduite principale d'irrigation?

Les deux sources d'eau sont le lac de Saint-Cassien à l'est et le lac de Meaulx à l'ouest qui vient d'être remis en service cette année (lien). Il y a aussi le forage du vol à voile qui n'a pas pu être utilisé à cause de pollution.  Par ailleurs, le Golf de Terre-Blanche est servi en eau par la SCP,  au moyen d'une station de pompage dans le lac de Saint-Cassien  et d'une conduite de 300mm montant au réservoir du golf.

Une  combinaison de ces ressources et de moyens permettrait de construire un réseau d'irrigation dans la plaine. Mais dans les conditions actuelles des tarifs,  on bute tout de suite sur le coût d'un telle infrastructure: deux stations de pompage, des kilomètres de conduites et des réservoirs pour alimenter la conduite principale d'irrigation de la plaine. Combien d'agriculteurs s'y raccorderaient? combien de m3 demanderaient-ils? en saisonnier ou toute l'année?  quel prix d'eau au m3 et quel prix fixe? Voir le système de tarification de SCP ici.

Vu les tarifs dérisoires d'E2S aux agriculteurs, soit 0.042€/m3 pour les abonnés en continu, et 0.02€/m3 pour les abonnés saisonniers (mars-octobre), il est impossible d'envisager une telle infrastructure. Mais évalué sur 40 ans, et en visant un TRI (taux de rentabilité interne) de 4% seulement, le tarif devrait être  de l'ordre de 0.10-0.15€/m3 selon le volume d'eau consommé et facturé. Si cela conditionne la persistance d'activités agricoles, pourquoi pas? L'eau ne peut pas être gratuite. Une subvention est à rechercher pour l'investissement.

Nouveau Journal du pays de Fayence: Le nouveau journal du pays de Fayence a publié un dossier agriculture dans son numéro 54, automne 2017....  Lien.

 

E2S:
  • La commune de Mons est desservie en partie par la Siagnole ;
  • Le quartier des Estérêts du Lac de Montauroux est desservi totalement par la Siagnole
  • Le site de la Barrière à Montauroux comprend deux forages équipés
  1. -Forage 1 : foration 1998, équipement et mise en service en 2013, Débit 20 l/s qui dessert le bassin de la Gare à Montauroux;
  2. -Forage 2 : foration 2005, équipement et mise en service en 2006, débit 100 l/s dont prélèvement autorisé 80 l/s qui dessert, en complément des sources,  la branche sud: quartiers de Fondurane et des Estérêts du Lac, Les Adrets de l'Esterel et Fréjus Gargalon.
  • Le site de Tassy à Tourrettes comprend deux forages équipés :
  1. -Forage 1 : foration 2010, équipement et mise en service en 2013, Débit 15 l/s qui dessert les agriculteurs de la plaine et le golf de Tourrettes;
  2. -Forage 2 : foration 2011, équipement et mise en service en 2013, débit 50 l/s qui dessert en complément des sources la branche ouest: quartiers de Maracabre de Fayence, communes de Saint-Paul et de Bagnols en Forêts.
 Plus:
  1. Projet agricole de territoire SCOT pays de Fayence
  2. Syndicat intercommunal des exploitants agricoles du pays de Fayence: la relève est là.
  3. L'eau en pays de Fayence
  4. Billet sur l'eau en pays de Fayence en 2017
  5. Etude géologique du forage Tassy 2
  6. E2S Société d'économie mixte 9 salariés seulement
  7. L'avenir d'E2S la société d'économie mixte locale
  8. Rapport E2S 2014-2015
  9. Société du canal de Provence
  10. Société du canal de Provence: l'eau pour irriguer vos cultures
  11. Carte du réseau SCP - notre pays de Fayence est en dehors
  12. SCP seul bénéficiaire des réserves en eau de St-Cassien pour l'agriculture  pour le profit  du Var
    selon une convention entre le ministère de l'agriculture et EDF  datant du 3 mai  1963 et toujours en vigueur; le ministère de l'agriculture a délégué ce pouvoir à SCP le 16 septembre 1965
  13. Menacée par des sécheresses à répétition, la France va devoir déployer de nouvelles technologies
  14. Devenir agriculteur aujourd'hui est un acte plus que suicidaire
  15. Qu'est ce que être un éleveur / agriculteur actuellement
  16. Introduction à la création d'un projet agricole.
  17. Dossier AGRICULTURE en Pays de Fayence: Extraits du NJ automne 2017

  18. Eau distribuée par E2S en 2015
  19. Sur l'eau distribuée au SEVE


Created: 22/11/2017
Changed: 01/12/2017
Visits: 304
Online: 0