Introduction à la création d'un projet agricole.

 

safe_image.php?d=AQAKPW1qIw4NS-HW&url=http%3A%2F%2Flafermedescairns.fr%2Fwp-content%2Fuploads%2Fengagement1-150x150.jpg&_nc_hash=AQCAdF_357vxiEGWVous trouverez dans cet article toutes les informations relatives à la création de notre projet agricole.Élaboré après une réflexion de plus de trois années, il aura fallu  prendre en compte toutes les nécessités, les objectifs, et les difficultés que nous pourrions rencontrer dans la concrétisation d'un tel projet.

Ce dossier est destiné à toutes les personnes pouvant être intéressées par la création d'entreprises agricoles. A titre personnel, informatif comme aux élus, responsables d’associations militantes, banquiers et personnel de la chambre d'agriculture…Ce projet est en perpétuelle évolution, et même s'il s'agit d'une version aboutie à ce jour ; il n'en reste pas moins incomplet et susceptible d'évoluer en fonction des conseils et des réalités économiques et géopolitiques que nous pourrions mettre à jour après nos différents entretiens.

Nous avons voulu soulever toutes les problématiques existentielles à la rentabilité économique d'une exploitation agricole localisée dans le sud de la France, dans le Var-Est précisément. La pression démographique, l’ultra urbanisation, le morcellement des terres, les difficultés économiques, sociales, humaines et politiques, constituent les principaux écueils que rencontrent les jeunes agriculteurs. Ancrées dans le sillon de l'inconscient collectif des agriculteurs et des citoyens, les méthodes d'agriculture moderne (intensive) montrent leurs limites et les difficultés rencontrées dans l'hyperproduction mettent à mal un métier qui fut à l'origine des civilisations humaines. Ainsi proposer quelque chose de différent, d'original dans ce contexte actuel, se trouve être une  activité moins lucrative dans l’hyperproduction, mais plus humaine et respectueuse de l’environnement, avec un fort potentiel agro-touristique. Un développement agricole durable de proximité, une exploitation à l'échelle humaine, basée sur une ferme éco militante pour une consommation réfléchie et respectueuse. Voici en quelques lignes notre projet. N'ayant pas la prétention de révolutionner le métier d'agriculteur, nous avons cherché à construire une alternative qui s'adapte à la géopolitique locale, au système de distribution agroalimentaire, avec une étude de marché fine et avec l'expérience humaine que nous avons pu constater dans notre région.

Nous avons donc construit un dossier en trois grandes parties.

Ces parties didactiques organisées sous un plan analytique sont certainement les résultantes de ma rigueur universitaire en tant qu'historien et géographe. J'ai donc  pensé qu'il s'agirait d'une bonne solution pour définir de manière simple, concise et effective, la profondeur d'un tel projet. Nous avons donc dans une première partie, essayé de définir les problématiques essentielles du statut d'agriculteur et des méthodes qui ont montré leurs limites. Puis nous vous informerons sur les nouvelles tendances agricoles de ces dernières années, qui représentent une très bonne alternative, mais qui sont encore très peu représentées dans notre région. De ce modèle d’élevage et d'agriculture éco réfléchi, en découle une multitude d'opportunités touristiques et culturelles faisant parti intégrante du patrimoine et de la tradition des villages du Var.

C'est pourquoi, nous démontrerons qu’au-delà d'une simple exploitation agricole, c'est tout un dynamisme social, économique, touristique et culturel que nous pouvons créer. Arriver à rendre cette structure nécessaire à une commune, construire un besoin et recréer de la vie toute l'année, alors qu'elle existe seulement en périodes estivales, est aussi un de nos objectifs.

La seconde partie du dossier, se veut beaucoup plus technique et rentre, si je puis dire dans le vif du sujet. Elle définit concrètement point par point, la façon de voir notre modèle d'exploitation, nos activités et la gestion de celles-ci. De la gestion économique aux emplois du temps en passant par les plans précis de l'exploitation, nous avons voulu véritablement transmettre un sentiment de traçabilité et d'honnêteté.

Enfin la dernière partie se caractérise comme une étude de marché et son potentiel touristique. Avoir un questionnement sur la rentabilité d'une telle exploitation ; les investissements à l'installation ; ses coûts de production, Les budgets prévisionnels sur les cinq années à venir et enfin la création possible de différents emplois au sein de la commune accueillante.

Enfin, même si c’est un thème redondant tout au long du dossier, nous nous pencherons sur les différentes opportunités de revalorisation d’une telle exploitation. Un éventail de possibilités touristiques s’offre donc à la commune accueillante ; d’où la nécessité de travailler en collaboration avec elle.

Nous avons bien conscience qu'il s'agit ici d'un projet à la vocation pérenne. Il est la conséquence d'une maturation intellectuelle et d'une prise de conscience qui n'est point passagère ou éphémère. Être agriculteur nous le savons tous c'est un métier difficile, sans vacances, sans week-end où l'on ne compte pas ses heures; où l'on doit souvent faire face à l'adversité. C'est un travail qui ne s'improvise pas mais qui s'insère dans un projet de toute une vie. Il s'agit plus d'une vocation souvent dictée et héréditaire, un peu comme si nous l'avions dans le sang. Cependant, entre être agriculteur, se sentir agriculteur et gagner sa vie en tant qu'agriculteur/éleveur n'est pas si facile que ça; cela est même un défi. Pour pouvoir réussir dans ce métier et gagner sa vie,  il faut être prêt à faire des sacrifices. Mais au-delà de tout ceci, il s’agit surtout de se poser les bonnes questions et d’en tirer les bonnes conclusions. Evoluer, être flexible, intelligent, organisé, prévoyant, commercial, communicatif, structuré et capable d’innovation, constitue les fondamentaux de l’agriculteur moderne à mon sens.



Created: 20 days ago
Views: 11
Online: 0