Edit link:
Short link:

Elections européennes en pays de Fayence; large avance du Rassemblement National partout.

Au plan de l'ensemble national

national.JPG

Comme prévu, le vote s'est partagé majoritairement entre le RN et LREM. Au plan national le RN  a remporté le scrutin (23,31% 22 sièges)  devant LREM (22,41% 21 sièges);  EELV la surprise est à 13,47% 12 sièges .  LR s'effondre à 8.48% 8 sièges; viennent ensuite  la France insoumise (6.31% 6 sièges) et les Socialistes (6.19% 5 sièges).  Total 100% et 74 sièges. Tous les autres sont à moins de 5% et n'obtiennent pas de siège.

Au plan local.

Le RN arrive largement en tête dans toutes les communes du pays de Fayence; plus que la moyenne nationale. Pour EELV et LR, les résultats sont plus contrastés selon les communes; les écologistes ou LR arrivent en 3è ou 4è position. Idem pour le reste,  LFI et Socialistes... et DLF arrive parfois à pointer la tête.

Voir les résultats commune par commune:

  1. Bagnols
  2. Callian

  3. Fayence

  4. Mons
  5. Montauroux
  6. Saint Paul
  7. Seillans
  8. Tourrettes
  9. Tanneron

Quelle est la signification de cette élection au plan local?

Pour les futures élections municipales en 2020? Je ne le crois pas. Ces élections européennes se sont déroulées partout en Europe avec des enjeux nationaux; les listes d'opposition notamment LR, LFI et les Socialistes n'ont cessé de dénoncer le caractère binaire de cette élection entre RN et LREM, une répétition de l'élection présidentielle de 2017.  OUI certes; mais la réalité est bien celle là. Le RN et LREM sont deux visions totalement antinomiques de l'avenir de la France. Des visions qui ont mis au rencart les clivages passés, Gauche-Droite; après la disparition des socialistes du paysage politique, les Républicains, ex UMP sont en passe de disparaître aussi. On est désormais loin des duels Fillon Copé pour la présidence de l'UMP ou de la primaire de la droite  en 2017.

Quel est l'antinomie RN-LREM?

Ce sont deux conceptions de la France, de l'Europe, de l'économie et de la société en général qui s'affrontent et qui sont proposées aux français. Il est normal et sain que,  lorsqu'on leur demande de trancher, les électeurs le fassent;  c'est ce qu'ils ont fait le 26 mai, notamment en pays de Fayence et de manière très claire.

Ce vote tranché RN - LREM , marque l'adhésion ou le rejet des électeurs à une vision du monde. Celle du RN comprend une part de rejet des élites, de la mondialisation, du multiculturalisme et de l'immigration, des valeurs libérales-libertaires qui ont animé la gauche (social-démocrate) comme la droite (libérale) durant les décennies depuis 1945, l'alternance Giscard, Mitterand, Chirac, Sarkozy, Hollande.C'est tout cela qui a volé en éclats depuis l'arrivée de Macron en mai 2017. Le RN ex FN exprime seul désormais, le rejet de cela par  une proposition  d'alternative globale qui s'incarne dans son projet politique, avec ses exigences de démocratie directe, de protectionnisme économique aux frontières et d'une adhésion aux règles d'une économie de marché intérieur régulée, de préférence nationale.

Je crois lire ainsi l'explication du vote local de ces européennes de mai 2019 en pays de Fayence. Nous sommes un territoire semi rural, avec des habitants de souche "indigènes", des "migrants" venus des 4 coins de France et d'Europe, des retraités ayant acquis leurs revenus à vie ailleurs....  des actifs travaillant dans les bassins d'emplois loin du territoire...  Notre ruralité, pour les actifs est un avantage mais avec ses inconvénients. Je comprends dans ces conditions que la majorité se soit exprimée pour la vision Rassemblement National lors de ces européennes. Mais comme le montre le score serré avec LREM, reflet d'une France divisée en 2 camps,  il n'est pas encore acquis que le RN gagne le pouvoir suprême en 2022. Il lui faut encore élargir son électorat car les enjeux France Europe restent différents;  la fragmentation de l'opinion et de l'électorat est plus accentuée et la participation au vote est plus large.

Quant au plan local, je pense que ces élections n'ont pas d'influence. Il nous faut continuer dans la voie d'une sorte de programme commun pour le territoire que j'ai déjà suggéré.

Plus:

  1. L'avis d'experts sur ces élections
  2. Élections.Européennes : les populistes contenus malgré le recul des partis traditionnels
  3. Jean-Yves Camus: «Le vote Le Pen n'est pas un feu de paille populiste»


Created: 27/05/2019
Changed: 27/05/2019
Visits: 87
Online: 0