Edit link:
Short link:

Macron suspense! ce soir les mesures annoncées seront-elles cosmétiques ou pas?

 

a9640b65d60b93804aed357ca5c635d8.jpg

Suspense dans les medias

Je crois que les mesures annoncées ne seront que cosmétiques car le président n'a pas de marges de manoeuvre dans un contexte économique atone, presque récessif, dû à l'euro aux critères de Maastricht et à l'Union Euopéenne. Il s'agit pour le président de gagner du temps, de remporter les élections européennes pour la liste LREM menée par Nathalie Loiseau cad. d'être devant le Rassemblement National de Marine LePen. Ce succès sera relatif puisque l'élection européenne est à la proportionnelle et que toutes les listes ayant recueillli au moins 5% des suffrages auront des députés au parlement européen; mais Macron espère ainsi  renforcer sa légitimité pour continer son mandat et ses réformes.

Nous sommes dans un contexte économique atone presque récessif depuis  2010... Les réformes engagées depuis le début du quinquennat, certes nécessaires (enseignement, santé, retraites...) , comme les engagements militaires, s'inscrivent dans ce contexte; elles nécessitent des impôts supplémentaires pour les financer et/ou  la réduction des déficirts publics. mais les mesures prises jusque maintenant  impactent plus  fortement les classes moyennes des premiers déciles de la répartition des revenus, et plus encore ceux qui vivent dans les zones périphériques  des grandes villes où se trouvent les emplois.  Cf. les analyses de Christophe Guilluy (5).

C'est l'explication du mouvement des gilets jaunes commencé le 17 novembre 2018 et qui continue de semaine en semaine. Si le soutien de l'opinion pour le mouvement s'est érodé en raison des violences (40%), le soutien des revendications des gilets jaunes reste élevé (60%) parce que tout le monde, dans les déciles supérieurs, craint que la poursuite des réformes va finir par les atteindre aussi et diminuer leur niveau de vie.

Tout cela est dû à l'euro et aux rigidités qu'impose la commission européenne et l'Europe par les directives européennes.  Cf. entretien avec Jacques Sapir (3).

Echec de l'euro (2)

L'Allemagne, par exemple, importe davantage hors zone euro alors que la France, son deuxième partenaire par ses importations, a un large déficit vis-à-vis de l'Allemagne. Par voie de conséquence, l'Allemagne est souvent critiquée pour, justement, ne pas suffisamment importer des produits provenant de la zone euro. L'Allemagne est ainsi régulièrement accusée de ne pas faire profiter les autres pays européens de sa domination économique dans l'eurozone. Or, il est certain que cet excédent extérieur, dans la mesure où les solidarités économiques internes de l'eurozone sont défaillantes, peut être problématique. Par exemple, l'excédent commercial a poussé certains pays de l'UE, ceux dont les déficits extérieurs ont explosé, à la dévaluation interne pour équilibrer leur balance commerciale, dans la mesure où le taux de change est fixe et que la rigidité de l'euro ne permet pas de modifier celui-ci. Cette dévaluation s'est concrétisée par une baisse des salaires (comme en Espagne après la crise de 2008) ou une stagnation en France, afin de rendre les entreprises de ces pays plus compétitives. Sauf que la baisse des salaires entraîne également une contraction de la demande intérieure. D'où les gilets jaunes.

Le seul moyen que nous avons d'agir sur la situation et l'avenir de nos enfants, ce sont les élections. Les prochaines sont les européennes le 26 mai 2019. Ce seront les municipales en 2020; et la prochaine élection présidentielle en 2022.

 

  1. Grand débat : quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer ce soir?
  2. La zone euro est un échec selon Patrick Artus de Natixis
  3. Entretien avec Jacques Sapir sur la situation économique de la France en 2019, l'euro et l'Europe
  4. 2019 pourrait n'être que la première année d'une succession d'années difficiles
  5. Les analyses de Christophe Guilluy
  6. Sophie Coignard Le Point: le suspense est à son comble


Created: 15/04/2019
Visits: 53
Online: 0