A propos de l'eau:  une contre piqûre pour ne pas avoir un virus délétère lors de la prochaine édition du Nouveau Journal du pays de Fayence

c3b657eca1d792f8d59b8cab0b3ad5a7.jpg

Avec Jacques Récy nous avions publié un  premier billet en 2016  (1). Ce billet s'inscrit dans une longue liste que l'on trouvera dans la rubrique Siagnole du blog (2) et dans cette étude de synthèse (3). Les 2000 ans d'histoire du canal romain des sources de la Siagnole à Fréjus sont rappelés en référence (4).

Entre temps Jacques Récy a publié, ce qu'il qualifie,  des "piqûres de rappel" sur le NJ:  ce sera la 4è dans l'édition  hiver 2108-2019;  toutes sont  centrées principalement sur les prétendues pénuries pour les habitants du haut (nord) des villages du pays de Fayence que la politique d'E2S provoquerait, en alimentant le littoral en eau, à notre détriment. Ces piqûres sont "virales" en ce sens qu'elle sont en partie erronées car sans fondement rationnel.

Voir ma critique de la piqûre N°4 à venir.

Il est intéressant aussi de revoir l'histoire du barrage de Malpasset, car lors de sa rupture le 11 décembre 1959,  la conduite amenant l'eau à Fréjus a été emportée, provoquant un manque d'approvisonnement ce qui a améné à la création du SEVE.

  1. Un problème crucial pour les habitants du haut des villages, desservis par les sources de la Siagnole.
  2. Rubrique Siagnole du blog
  3. Etude de synthèse
  4. 2000 ans d'histoire de l'aqueduc romain Siagnole Fréjus
  5. Barrage de Malpasset La catastrophe expliquée en 1985
  6. Siagnole Wikipedia

A mon sens, la seule question qui doit occuper le débat public est de savoir s'il faut poursuivre la séparation des fonctions de production d'eau brute distribuée aux réservoirs des communes (SEM-E2S jusque fin 2019), et la production d'eau potable et sa distribution par les réseaux des communes. Ou bien s'il faut opérer la fusion des deux fonctions en une vaste régie intercommunale. Je penche pour ma part pour continuer la séparation car la gestion hyhraulique de ces deux réseaux est complexe, voire très complexe pour les communes - il y a 450km de linéaire. Là est le débat. Il vaut mieux ne pas se tromper.