Hier, sur Pann, un site de blog Coréen, une femme dans la quarantaine a révélé son histoire, ayant été forcée dans la prostitution. Elle dit avoir fait des interviews avec des chaines télévisés et a report é les faits à la police, mais son mari a assez d’influence d’effacer toutes traces.

Un internaute sur Pann a généreusement proposé une traduction anglaise afin d’aider son histoire à  être publiée.

 

Traduction du texte original

« Bonjour tout le monde,

J’aimerais faire l’aveu de mon histoire, pleine d’horreur et de frustration.

Je suis une femme souillée.

Je suis actuellement dans la quarantaine et mère de deux fils adolescents. Mes fils et moi avons été forcés de nous prostituer depuis que mes fils avaient atteint l’âge de 5-6 ans.

Cela peut sembler incroyable mais c’est la vérité et j’ai aussi fait partie de cette organisation. Ma propre famille (ma mère, mon mère et ma sœur) et mon époux ont été des partenaires sexuels depuis longtemps.

En tant que « partenaires », ils ont consommé des drogues et participé à des activités sexuelles en groupe. Ils attirent aussi d’autres personnes avec des stimulants ou somnifères et les utilisent comme source d’argent, et forcent leurs femmes et enfants à des activités sexuelles.

Pour eux, le viol et la prostitution ne sont pas des actes honteux ou dégoûtants, mais seulement une simple source d’argent.

Mon époux m’a emmené moi et mes fils à divers endroits et nous a forcés à nous prostituer depuis  10 ans. Il a toujours géré l’argent mais quand il me l’a ordonné, je prenais l’argent.

 Mon époux a commis toutes ses transactions en utilisant mon nom et mon identité. Il a dit devoir éviter toutes circonstances pouvant l’incriminer, alors il a fait tous les comptes et cartes de crédit à mon nom.

Il m’a fait faire tout ce qui semblait dangereux et était toujours préparé à m’accuser coupable de tout si la vérité éclatait.

Il ne nous a jamais laissé garder de l’argent ou nous éloigner de lui à aucun moment et sous aucun prétexte – il nous a toujours gardés près de lui, nous a observés et contrôlés.

Il a toujours conduit mes fils à l’école pour les emmener et les récupérer. Il ne les a jamais autorisés à participer à des activités extra-scolaires. Ils n’étaient même pas autorisés à jouer dehors sur le terrain de jeux.

Il ne les emmenait dehors seulement quand il voulait les amadouer. Ils étaient si contents seulement d’enfin sortir à force d’être enfermés toute leur vie. Il en profite pour prendre des photos d’eux heureux à l’extérieur pour duper d’autres personnes et faire croire que nous sommes une famille « heureuse ».

 Mon mari m’a violé lorsque j’avais 22 ans et je l’ai épousé. Ensuite, il me donnait des somnifères et  m’obligé à me prostituer.

Peu après, j’ai sue qu’il avait déjà une femme et un fils mais c’était trop tard.

La seule raison pour laquelle il m’a épousé était de M’UTILISER et cela a était facile parce que ma propre famille et mon mari travaillait déjà dans le même business et ce depuis longtemps. Ils ont conclu qu’un mariage les créerait des liens et ils étaient heureux que ce soit devenu un ‘business de famille’.

Mon mari et ma propre famille était pratiquement du même côté, avec le même cœur, donc je n’ai jamais était capable de le dire à qui que ce soit alors que j’ai passé 20 ans de ma vie à me faire frapper à mort.

Le jour où je me suis opposé à ce que mes fils rejoignent la prostitution, nous avons était battu à mort.

Ma propre famille lui dit de me violenter afin que je reprenne mes esprits.

Ma sœur et ma mère l’apprécie à tel point qu’elles le voient comme si il était leur mari, de ce fait elles se battent souvent entres elles par jalousie. Mon frère et ma belle-sœur ont également rejoint le réseau, après cela la maison de ma mère est devenue un endroit pour la prostitution en groupe. Mon frère est le gérant d’un pub et il appâte différents hommes et femmes dans la prostitution.

Mon mari ramène tous les jours des centaines de personnes, de différentes places, qu’il les connait ou pas, et ces mêmes personnes eux-mêmes ramènent des autres personnes. Ils prennent de la drogue et ils ont des relations sexuelles identiques à de la pornographie.

Je ne peux pas me souvenir du visage de ceux qui ne sont venus qu’une une ou deux fois.

Les jours où il n’y a pas de clients, mon mari a personnellement appris à mes fils comment satisfaire et faire plaisir aux clients en ayant des rapports.

Il nous donnait des stimulants pour que nous ayons des rapports entre nous et il nous filmait, et il utilisait la vidéo pour nous faire chanter si nous voulons tenter de nous échapper ou de le dénoncer.

En voyant mes propres enfants souffrir, j’étais prête à me suicider.

Ma vie était misérable, je n’avais aucune raison de vivre donc j’ai simplement baissé les bras.

Je n’étais même pas capable de protéger mes propres enfants et je n’avais pas de foyer où m’appuyer. Et mon mari a menacé de nous tuer si jamais nous nous échappons, en m’abusant devant mes fils et en les effrayant.

Comme je l’ai dit, dans n’importe quelle situation, mon mari ne nous a jamais donné de l’argent ou ne nous a  laissé nous éloigner, par peur que je m’échappe.

Je n’avais pas peur de mourir mais je devais garder mes fils vivant, donc j’ai toujours était aux aguets d’une opportunité qui me permettrait de m’enfuir de cet enfer avec mes fils.

J’ai fait tout ce que mon mari me demandait de faire.

J’ai étais aux endroits où il m’a ordonné d’aller, j’ai drogué des gens, violé des personnes, je me suis prostitué, j’ai vendu mes propres enfants, j’ai fait n’importe quoi pour l’aduler.

J’étais identique à un robot.

J’admets que j’ai étais l’un d’eux.

Il m’a dit le jour où il dévoilera la vidéo de mes fils et moi ayant des rapports sexuels, nos vies seront finit.

Mais je l’ai épousé parce qu’il m’a violé lorsque j’étais jeune et que je suis tombé enceinte, je ne connaissais rien du monde. Tout ce que j’ai fait dans ma vie, c’était de rester à ses côtés, à me faire battre, à me faire insulter et à me prostituer.

Ma propre famille lui a dit de se préparer au jour où je les trahirai en lui donnant des conseils. C’est ma sœur qui l’a guidé.

Ma sœur et mon mari sont restés comme un couple marié et elle nous a séparée lui et moi en m’humiliant, j’ai occasionnellement était battu à cause de ça.

Je suis resté dans le silence comme j’étais terrifié de mon mari.

Ma sœur m’a dit une fois que si jamais le réseau serait démantelé, je devrais aller en prison à sa placer pour qu’elle élève mes enfants mais j’ai étais trop stupide pour dire non.

Mes enfants ont étaient violés par environ 300 personnes, et en 20 ans de mariage, j’étais violé par environ 1000 personnes.

Mon mari dit que « c’est moi qui a créé mes enfants, personne n’a le droit de dire quoi que ce soit sur ce que je fais ! », « Nous devons les utilisons autant que nous le pouvons pendant qu’ils sont encore jeunes pour gagner de l’argent ! ».

Je ne pouvais pas laisser mes fils vivre avec ce monstre dégoutant.

Et un jour, une opportunité m’a était donné.

Il m’a dit faire semblant de divorcer.

Il m’a dit d’emmener mes enfants dehors et de porter plainte contre environ 10 personnes qui nous avaient violés comme ça il pourra leur demander de l’argent. Une fois que j’ai porté plainte contre les 10 personnes, il m’a dit de porter plainte contre lui pour que les gens croient ce que nous dirons. Ensuite, il s’arrangerait en versant des pots de vins pour prouver son innocence.

Il a toujours utilisé l’argent pour éviter les soupçons ou  des accusations.

Il a dit qu’un ‘faux divorce’ tromperait avec succès les autres et c’est pourquoi nous devions faire semblant que je me sois enfuit au milieu de la procédure de divorce.

C’était Dieu qui m’avait donné cette opportunité.

Donc comme nous avons promis, nous avons quittés la maison et engagé une procédure de divorce.  

Je n’ai porté plainte contre personne d’autres parce que tout ce que nous voulions était de nous cacher de ces personnes et vivre dans un petit village.

Cependant, rien ne s’est passé comme je l’ai voulue.

Il s’est rendu compte que je l’évitais, par la suite il a légalement demandé à ce qu’il ait la garde de mes fils à l’issue de la procédure de divorce.

Quand mes fils l’ont su, ils étaient terrifiés et ils disaient qu’ils ne voulaient plus jamais retourner dans cet endroit et qu’ils préféreraient mourir que de se faire encore violer.   

J’étais déterminé à ne pas me laisser influencer par ses décisions et j’ai porté plainte contre lui.

Finalement en 2014, j’ai signalé mon mari.

Je l’ai signalé à la police mais mes fils et moi-même n’avons jamais fait l’objet d’une enquête, nous avons était traités comme si nous étions des pécheurs et des fous à lier pendant que mon mari était protégé.

Mes fils étant mineurs, ils sont restés dans une pièce sombre et je ne pouvais même pas les voir. Ils leur ont juste demandés de répondre aux questions en ayant des visages fermes.

Mes fils souffraient déjà de répulsion et de la peur des hommes suite aux multiples viols, mais ils ont étaient interrogés sous pression. Et j’ai aussi était traité comme si j’étais folle, c’est ainsi que l’enquête a vite prit fin.

J’avais confiance en la police, et j’étais déterminée.

Donc, nous avons tenu une conférence de presse avec mes enfants pour exhorter l’enquête à l’encontre de mon mari.

Nous sommes apparus dans une émission et dans les journaux que les gens connaissent habituellement.

Nous avons étaient interviewés par différentes émissions mais tout ce qui nous a était dit était d’attendre, nous avons entendu était que mon mari avait empêché l’émission d’être diffuser.

Par la suite, ma propre famille ont rejoint le camp de mon mari en tant que témoins en disant que leur gendre était innocent et que j’étais celle qui était folle.

Du coup, la police à abandonner l’affaire.

Comment est-ce que cela a pu arriver ?

Je voulais me pendre devant la police pour révéler la vérité. Mais PERSONNE ne nous a écoutés. Maintenant non plus.  

Ensuite, moi et mes fils avons décidés de dénoncer ceux qui venaient et nous violaient fréquemment. Nous n’avons dénoncés qu’une trentaine de personne dans tout le pays. Nous ne pouvions pas nous rappeler de ceux qui ne sont venus qu’une ou deux fois donc nous avons prévus de dénoncer entre 50 et 100 personnes de ceux qui venaient fréquemment.

A l’heure actuelle nous faisons toujours l’objet d’une enquête, nous sommes traités comme si nous étions de la saleté.

Pour eux, nous ne sommes que des pécheurs et ils nous voient comme si nous étions des microbes.

Ils n’écoutent rien de ce que moi ou mes fils ne disons comme si nous mentions et ils ignorent volontairement tout ce que je dis. Ils refusent de continuer correctement l’enquête.

Quand nous demander une confrontation, ils nous disent simplement non et ils nous ne laissent pas le rencontrer. Et ils disent que tous ceux que nous avions dénoncés ont tous eut « vraie » au détecteur de mensonge.

Comment est-il possible que toutes les personnes que nous avions dénoncés ont eut « vraie » ?

Donc, ils insinuent que ce que disons est un mensonge ?

La police refuse tout ce que nous demandons, et donc toutes ces personnes qui nous ont violés ont été acquittées.

Si ils sont vraiment innocents, par qui mon fils, qui a était hospitalisé de 2014 à juin 2015 a t-il était violé et abusé ?

Mon fils ainé souffre d’un “syndrome de stress post-traumatique” et “ d’agression sexuelle” et il se trouve qu’il a des difficultés à se rétablir complètement.

Je reconnais entièrement mes erreurs et mes péchés.

Je faisais partit de cette organisation et je suis responsable de ne pas avoir sorti mes enfants de ce groupe et de l’avoir dénoncé aussi tardivement. J’accepte ma punition.

Mais je souhaite juste révéler la vérité à mes enfants qui ont était étouffés et violés depuis leur enfance.

Je n’ai pas de pouvoir, ni d’argent,  ou la capacité de demander de l’aide à qui que ce soit.

Tout ce que je sais faire, c’est vendre mon corps ou mourir.

Si nous ne pouvons pas révéler la vérité… Mes enfants vivront dans la méfiance et avec  ce traumatisme et peut-être qu’ils feront à l’avenir des erreurs pire encore que celles de leur père.

Le groupe dans lequel je suis restée est telle une organisation et un grand business, avec différent endroits de prostitution à l’échelle nationale.

Même maintenant, ils continuent la prostitution et extorque de l’argent des plus jeunes jusqu’au adultes.

Les personnes qui sont impliqués dans cette agression sexuelle ont différent métiers, ils sont capables de protéger leur secret.

Il y a des personnes innocentes qui ont était menacés de rester dans le groupe en leur mettant des stimulant/somnifères dans leur café, mais il y a aussi ceux qui sont accros à ceux business et qui aime ça. C’est ainsi que le secret est maintenu.

C’est pour cette raison qu’à chaque fois qu’il a était attrapé, il reçoit de l’aide des fonctionnaires et de la police et il rejette toute la faute sur d’autres personnes et ainsi il évite les soupçons.

Même si, pour l’instant, nous n’avons dénoncés qu’une trentaine de personnes, nous continuerons de faire face à la police et nous révéleront la vérité.

En tant que mère c’est tout ce que je peux faire pour mes enfants et je serais heureuse de mourir entre leur main quand ils seront plus âgés et indépendants.

S’il vous plaît, aider moi à révéler la vérité….

 



Created: 22/06/2015
Visits: 3782
Online: 0