Projet de loi énergie climat

Après le principe de précaution inscrit dans la constitution en 2010 pour les risques liés uniquement à l'environnement, mais que d'aucuns ont tendance à vouloir étendre à tous les domaines scientifiques et techniques, avec le résultat qu'on ne pourrait plus rien faire...  le gouvernement lance le projet de loi climat et énergie. Le voici in extenso. 

Tout sur le projet de loi Enérgie Climat

Voir les  pages concernant le mix énergétique de la France en 2017 p13-17 LIEN.

Extraits:

La consommation d’énergie finale française a cru régulièrement jusqu’en 2001, date à laquelle elle a été stabilisée, traduisant tout à la fois les mutations de l'économie française et l'efficacité des politiques publiques en faveur de l'amélioration de l'efficacité énergétique de la France. A partir de 2009, du fait de la crise économique notamment, la consommation finale d'énergie à des fins énergétiques a légèrement baissé.

En 2017, la France a mobilisé 2747 TWh pour satisfaire une consommation finale d'énnergie  (corrigée des variations climatiques) de 1644 TWh (60%). La différence est constituée des pertes et usages internes du système énergétique, des exportations nettes d’électricité et des soutes aériennes et maritimes internationales exclues par convention de la consommation.

Le mix énergétique final reste dominé par le pétrole. En 2016, les produits pétroliers représentaient 39 % de la consommation finale à usage énergétique, devant l’électricité (27 %), le gaz (21 %), les énergies renouvelables et les déchets (10 %), la chaleur (2 %) et le charbon (1 %). Conformément à la tendance observée depuis le milieu des années 2000, la part des énergies fossiles dans le bouquet baisse de 2 % en 2016, alors que celles de l’électricité et des énergies renouvelables augmentent. La chaleur, qui ne présente pas de tendance de long terme claire, progresse également en 2016.

La production d'électricité était de 529TWh avec le mix suivant:

mix-electricite.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remarque: 529 divisé par 0.27 (27%) cela donne 1959 TWh au lieu de 1644: donc différence = pertes et exportations nettes?