arretsurimages.net

 

Espérance de vie : l'embrouille Seux

Daniel Schneidermann @d_schneidermann
3-4 minutes

De la grève de Radio France, surnage par miracle la chronique de l'envoyé spécial de la presse LVMH, Dominique Seux. Dominique Seux qui, en une flopée de chroniques creuses sur la réforme des retraites, n'a encore jamais expliqué aux auditeurs ce que cachait la retraite à points (pour rattrapage, c'est ici, et c'est un expert qui parle), vient néanmoins de lire un rapport de l'OCDE, expliquant que les Français sont ceux qui vivent le plus longtemps à l'état de retraité. Rendez vous compte : presque 23 ans pour les hommes, et 27 ans pour les femmes. 5 ans de plus que la moyenne (en Corée du Sud, c'est 13 ans seulement).

Ayant ainsi, au prix d'une aride lecture d'un rapport de 221 pages, découvert (page 181) ce quasi-quart de siècle que ses contemporains passent en doux farniente, Seux (c'est l'acmé de sa chronique) partage sa stupéfaction. Il ne comprend plus. Je cite : "Pourquoi ne nous rendons nous pas compte de cet avantage français, qui n'est pas une fake news inventée par les ultra-libéraux ? Pourquoi ? Eh bien ... je ne sais pas". On notera le double subterfuge sémantique de cette phrase dramatique : le "nous", incluant Seux au nombre des Français inconscients de leur privilège, s'épargnant ainsi le reproche d'arrogance. Et le "je ne sais pas", aveu d'humilité : Seux n'est pas omniscient. Il ne "sait pas" pourquoi les Français ne réalisent pas leur privilège.

Les chiffres cités par Seux sont fondés sur "l'espérance de vie à la naissance" en France (environ 80 ans pour les hommes, 85 ans pour les femmes). Mais s'il ne "sait pas", c'est que Dominique Seux n'a visiblement jamais entendu parler de "l'espérance de vie en bonne santé".  Pour établir cette statistique, on combine trois facteurs : l’état de santé perçu, l’existence ou non d’une maladie chronique, et la présence ou non d’une limitation des activités habituelles depuis six mois en raison d’un problème de santé. Et donc, Dominique Seux, sans doute trop accaparé par les rapports de l'OCDE, n'a manifestement jamais lu la riche littérature consacrée au sujet, qui établit...à 64,1 ans, pour la France, l'espérance de vie en bonne santé (contre 73 ans chez le "leader", la Suède). 64 ans ? Tiens tiens, c'est justement "l'âge pivot", auquel avait un temps songé le gouvernement, pour masquer le report de l'âge légal de la retraite (projet oublié, si j'ai bien compris les derniers épisodes du feuilleton). Pour information, ces données sont synthétisées dans un journal aussi peu suspect de bolchevisme que Le Monde. C'est moins long à lire qu'un rapport de l'OCDE.

espérance vie en bonne santé

espérance vie en bonne santé

Image Wikipedia

Dossier Retraites, derrière les propagandes

Lire aussi

Retraites, derrière les propagandes