Edit link:
Short link:
S'ABONNER
  • ACCUEIL
  • RUBRIQUES
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
  • THÉMATIQUES
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
  • EMISSIONS
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
  • CHRONIQUES
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
Déjà abonné ?SE CONNECTER
     
VIRER BOLSONARO, OU ACHETER DES RÉSERVES NATURELLES ?
CHRONIQUE

VIRER BOLSONARO, OU ACHETER DES RÉSERVES NATURELLES ?

27 août 2019 Maj: 27 août 2019

C'est un domaine de plaines, de forêts, de falaises, de quelque 500 hectares, au coeur du Vercors. Voici quelques années encore, on y organisait des safaris, pour des chasseurs fortunés.  Depuis le début de cette année, cerfs, loups, aigles, gypaëtes, y vivent en paix : la réserve de chasse a été transformée en réserve naturelle. Le domaine est en voie de rachat par une association,  l'ASPAS (association pour la protection des animaux sauvages). C'est sa quatrième acquisition en France. Vous n'en avez jamais entendu parler ? Normal. Seule la presse écolo s'est intéressée à cette expérience pilote (ici le reportage de Reporterre), avec quelques rares exceptions : un reportage de France 3 Rhône Alpes, et un autre de Libé

Jusqu'à ce matin, je n'avais jamais entendu parler non plus de l'ASPAS. Jusqu'à une rapide allusion de Guillaume Erner, sur France Culture, à ces gens qui rachètent des terrains dans la Drôme. Erner se demandait si de telles initiatives pouvaient représenter une alternative à toutes les idées de mutualisation des biens communs planétaires, qui jaillissent de partout, depuis que Bolsonaro se fait une gloire de laisser brûler l'Amazonie.

Que l'Amazonie soit un bien commun  planétaire, qu'on ne puisse pas l'abandonner aux sinistres fantaisies d'un clown, c'est le bon sens. Les politiques (et les medias) européens ont jusqu'ici été largement indifférents, aux soubresauts de la politique brésilienne, à l'incarcération de Lula, à la destitution de Dilma Rousseff, faussement accusée de corruption par les medias internationaux, ou à la nomination comme  ministre de la Justice de Bolsonaro du juge d'instruction qui fait "tomber" Lula. Les pays européens tirent largement parti de la déforestation amazonienne, en se précipitant sur le soja transgénique brésilien. Reste à inventer la manière, "en respectant la souveraineté de tous les Etats" (mantra, encore répété par Macron après le G7) de mondialiser l'Amazonie brésilienne. Il y faudra sans doute beaucoup d'habileté, et de ruse.

LIRE AUSSI

NON, DILMA ROUSSEFF N'EST PAS DESTITUÉE POUR CORRUPTION !

Greenwald : "Une arnaque médiatique et anti-démocratique"

LIRE AUSSI

BOLSONARO : "BEAUCOUP DE BRÉSILIENS ONT TROUVÉ SYMPATHIQUE LA PÉRIODE DE LA DICTATURE"

De l'habileté, Macron n'en a pas manqué (avec le concours zélé des chaînes d'info françaises) pour maquiller en tricolore les résultats du G7. Sur la taxe GAFA, sur l'Iran, rien n'est réglé, sinon que l'on a dégagé avec Trump (devenu presque fréquentable, aujourd'hui, comparé à Bolsonaro) quelque chose qui a le vague goût d'un accord, ou d'un non-désaccord. Je n'ai pas envie de tirer, par principe, sur l'habileté. S'agissant du climat, tout sera bon. Mieux valent des dirigeants habiles qui agissent, que des vertueux qui campent sur des postures. Rien ne sert de parler à Trump ? Peut-être. Mais ne pas lui parler serait pire. Reste que sur l'Amazonie, et sur l'écologie en général, comme l'ont relevé les ONG, pas un mot. Le bilan "planète" du G7 s'est réduit à peu près à une annonce des armateurs français, qui pourraient réduire la vitesse de leurs porte-containers, et éviter la route du Nord (voir le matinaute d'hier), annonce saluée comme de juste, sur France Inter ce matin, par Dominique Seux.

projet "vercors vie sauvage"

PROJET "VERCORS VIE SAUVAGE"

DOSSIERDécroissance, gratuité, paresse : gros mots et utopies

LIRE AUSSI

DÉCROISSANCE, GRATUITÉ, PARESSE : GROS MOTS ET UTOPIES

DOSSIERAmazonie : feu sur la forêt

LIRE AUSSI

AMAZONIE : FEU SUR LA FORÊT

 
Article précédent

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?Connectez-vous

20
Retourner à l'article
COMMENTAIRES

VIRER BOLSONARO, OU ACHETER DES RÉSERVES NATURELLES ?

COMMENTAIRES PRÉFÉRÉS DES ABONNÉS

Pour découvrir le projet d'ASPAS dans le Vercors, c'est par ici.

Et pour participer à la collecte de dons, c'est par là.

(...)
 

«Que l'Amazonie soit un bien commun  planétaire, qu'on ne puisse pas l'abandonner aux sinistres fantaisies d'un clown, c'est le bon sens

Je suis toujours un peu dubitatif avec cette idée de bien commun planétaire. On le considère ainsi parce qu(...)

 

Psss ? Qui va suggérer à Macron d'utiliser  notre quota des 20 millions offerts par le G7 à Bolsonaro (qui n'en veut pas...pas folle la guêpe) pour acheter ces réserves naturelles en France?

 

DERNIERS COMMENTAIRES

Ce matin sur France Inter, j'ai entendu Mme Borne sous le feux des questions

J'avoue que le feux était nourri mais que les formules 100% dissolvables du blabla de cette ministre (?) étaient la preuve manifeste que c'est la ouate qu'ils préfèrent

Pourquoi ces "minutes de vérité" radiophoniques sont pareilles au confessionnal : les vrais confessions sont tellement anodines et banales, on est loin du divan

Beau projet de l'ASPAS

Ce qui m'amène à parler de mes vacances au bled : mon bled est en plein Brexit

Le long des côtes de mon bled il y a des chemins côtiers mais comme mon bled n'a pas de véritable Loi littoral les chemins côtiers doivent s'éloigner de la côte qui les qualifie. Il n'y a que dans les zones de parc national et réserves naturelles qu'après des transactions d'échange incroyables les propriétaires ont concédé des droits de passage sinon c'est gare au "Trespassers", intrus

Ailleurs les propriétés se partagent les vues sur les flôts bien protéger des regards indiscrets et interdisant avec des panneaux de toute sorte l'entrée

Alors je veux vanter ce pays de France, une fois n'est pas coutume, qui nous permet d'arpenter le littoral (sauf rares exceptions)

Certains ont parlé du droit d'ingérence en parlant de l'Amazonie. Il serait bon aussi de l'appliquer aux côtes Britanniques, le rachat des terres par une ASPAS parait difficilement faisable

Pour la 1ere de la Terre au carré sur France Inter hier midi, ils ont justement parlé de l'ASPAS

Comme le font certain.e.s philanthropes américain.e.s à grande échelle et bien entendu j'imagine déjà beaucoup de citoyens dans le monde à bourse plus restreinte, je pense que l'achat de terres dans l'intention de les préserver de l'artificialisation et de les enrichir en biodiversité est une des bonnes solutions. Il serait injuste de vouloir conserver uniquement l'Amazonie et en Europe de se gaver de lotissements, de hameaux, de routes et autres constructions isolées qui empiètent sur la "nature" ou vie sauvage.

 

Les politiques (et les medias) européens ont jusqu'ici été largement indifférents, aux soubresauts de la politique brésilienne, à l'incarcération de Lula, à la destitution de Dilma Rousseff, faussement accusée de corruption par les medias internationaux, ou à la nomination comme  ministre de la Justice de Bolsonaro du juge d'instruction qui fait "tomber" Lula. 

Oui, la La National Endowment for Democracy (NED) (en français, Fondation nationale pour la démocratie) dont parle votre invité dans la dernière émission d'@SI avait oublié de dire l'apect très séléctif de cette institution crée par Reagan  ( excusez du peu ) et qu'on a pas du tout entendu sur ce coup là ( ils avaient piscine ? ) 

Excellent cet article de Samuel Gontier, j'avais vu la séquence en direct j'ai l'habitude de la propagande BFM mais ça me fascine toujours de voir ça ; je me demande s'ils pensent vraiment ce qu'ils disent, s'ils ont des instructions et des éléments de langage à placer, ce genre de chose.

Version littoral, il existe aussi le conservatoire du littoral qui a d'ores et déjà racheté plus de 200 000 ha de terrains côtiers pour les préserver .

Sinon on peut aussi arrêter de saloper le reste de la planète ...

c'est une des solution que de se grouper et d'acheter des hectares et des hectares et créé des ZAD de partout , du commun partout .Pour que les gens aient le choix de vie qu'ils veulent . Tête dans le guidon et burn out pour les uns et vivre au rythme de la nature pour les autres ...

Puisque que Daniel en ai encore au stade des découvertes des associations environnementales les plus importantes et pour rester dans le Vercors, pourquoi pas une visite aux jardins de terre vivante à Mens  (38710) ? terrevivante.org.

 

Dans le Vercors, il existe un parc naturel Régional dans lequel il y a une réserve naturelle de 17 000 ha .

Où se situe la réserve du Bary dont il est question ici ?

 

Peut-être, peut-être, peut-être, un terme qui a du mal à s"imposer : "  écocide  " devrait, enfin , être utilisé  pour criminaliser certains politiciens  (  américains du nord et du sud , par exemple,  mais " pas que ' ... ).      

Un doux rêveur.

«Que l'Amazonie soit un bien commun  planétaire, qu'on ne puisse pas l'abandonner aux sinistres fantaisies d'un clown, c'est le bon sens

Je suis toujours un peu dubitatif avec cette idée de bien commun planétaire. On le considère ainsi parce que nous, ça fait longtemps qu'on a brulé nos forêts. Ce qui nous donne le droit de nous approprier les forêts là où il en reste?

 

Psss ? Qui va suggérer à Macron d'utiliser  notre quota des 20 millions offerts par le G7 à Bolsonaro (qui n'en veut pas...pas folle la guêpe) pour acheter ces réserves naturelles en France?

On a voté le MERCOSUR. On n'a émis aucune analyse crtique sur de la série d'événements politico-judiciaires qui ont mené à l'élection de Bolsonaro. Par contre, chacune de ses phrases idiotes sont allègrement commentées. Nous aimons rire de celui qui nous semble plus bête que nous. On rit de cette bêtise, tandis que la corruption et la trahison n'ont pas de place dans nos conversations. Médias et politiciens, je vous tire mon chapeau.

Pour découvrir le projet d'ASPAS dans le Vercors, c'est par ici.

Et pour participer à la collecte de dons, c'est par là.

 

LIRE AUSSI

VOIR AUSSI

NE PAS MANQUER

Offert par nos abonné.e.s

GRETA THUNBERG, RÉVÉLATRICE DE PEURS ET DE FANTASMES

Justine Brabant
 17 août 2019
Offert par nos abonné.e.s

REWORLD, OU LE CAUCHEMAR DE L'AVENIR DU JOURNALISME

Justine Brabant
 13 août 2019
ABONNEZ-VOUS

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné ?connectez-vous !

LE MATINAUTE

La chronique de Daniel Schneidermann du lundi au vendredi dans votre boîte aux lettres en preprod

LA GAZETTE

Pour être informé chaque semaine dès la mise en ligne de l’émission



Created: 22d ago
Visits: 12
Online: 0