Edit link:
Short link:

Buzz, fake news et addiction aux réseaux sociaux (2/2)
Discorde et polémique en pays de Fayence

b619c031fa569f085bf6390b1d2cab53.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd'hui tout le monde, je dis bien tout le monde, est addict de son smartphone, apple, samsung, asus, huawei, wiko etc. Nous passons des heures de connection à consulter mails, réseaux sociaux, jeux, instagram, snapchat, whatsapp, jeux, faire et publier des photos  etc. etc. Et les géants de l'internet que sont Apple, Google, et Facebook travaillent et innovent,  pour capter et maintenir notre attention en permanence;  par des pokes,  des coucous, des "c'est l'anniversaire d'un tel", des notifications sonores, des écrans qui s'allument tout seuls....c'est une stratégie délibérée des  GAFA.  Je suis addict moi aussi; mais je commence à penser à  comment maîtriser mon addiction. Car c'est comme le tabac, la drogue ou l'alcool.

Positivement, le smartphone a remplacé le PC comme moyen de travail et d'information principal  pour les citoyens lambda. Facebook en particulier est devenu incontournable, loin devant twitter et les autres réseaux sociaux. Je reste adepte de mes blogs sur blogger (propriété de google) et je publie mes billets sur twitter en utilisant ou en créant des hashtags; mes tweets sont automatiquement publiés sur ma page facebook.

Voilà la méthode: une bonne partie de mes billets sont  des relais d'articles de journalistes, de chercheurs et d'universitaires auxquels je suis me suis  abonné et dont les sujets m'intéressent et correspondent aux miens.

La presse est aussi une source de buzz; et notre journal Var Matin est un acteur important du buzz local. Comme tous les journaux, ils dépendent de leurs lecteurs et de leurs abonnés pour couvrir leurs coûts de fonctionnement et produire leur contenu. Localement leurs correspondants, dont notre Christian Godet,  produisent des articles sur ce qui passe en local; ils sont payés pour cela comme pigistes.  Qui dit presse dit  journalistes;  qui dit journalistes dit profils et expertises  multiples. Du  rédacteur en chef et du  chef de rubriques, et ensuite  jusqu'aux reporters d’images et aux pigistes, la presse papier est une  course  à  l’information d'actualité pour remplir ses pages tous les jours.

Nos élus jouent dans la même cour pour se faire entendre! des newsletters, des participations à des évènements en invitant Var Matin - qui prend des photos et écrit un article le lendemain, des déclarations publiques, des  publications de leurs pensées, et pour certains  - en petit nombre, j'en vois deux seulement chez nous  - des publications sur Facebook; car c'est plus simple et  plus rapide que d'avoir un site dédié  comme un blog où on écrit avec plus de réflexion; on y déverse photos, extraits de photos d'articles de Var Matin accompagné d'un petit commentaire donnant sa pensée...

Les commentaires des lecteurs sur Facebook - et sur les  blog - font aussi partie du buzz. Chacun utilise Facebook selon sa sensibilité et son intérêt ou non à être sollicité en permanence, d'où plus u moins d'addiction. Mais à voir les gens où qu'on soit,  tout le monde est connecté à son smartphone... même les joggers et les adeptes de keepcool.

Tout cela relève d'une sorte de mouvement brownien où le désordre plutôt que l'ordre  règne. Les points de vue des uns et des autres sont toujours partiels, en partie erronés, ou tout simplement faux, par manque de connaissances du sujet. Sans parler de nouvelles intentionnellement fausses pour nuire.

En pays de Fayence, le buzz en ce mois de juin 2018 c'est:

  1. la station d'essence SuperU de Fayence,
  2. la maison du lac,
  3. la renaissance de l'Union économique qui tente de rassember les commerçants et entreprises,
  4. Marie Blachère,  le carrefour de Fondurane, et la route alternative la RD101,
  5. le devenir de la Société d'économie mixte pour la production d'eau E2S dont le contrat arrivée à échéance fin 2018,
  6. le projet de Suez de traitement de déchets BTP  à Fonsante.

Les sujets de discorde et de polémique  ne manquent pas.

1: Concernant la station d'essence SuperU près de la maternelle des Colombiers.

Cet épisode a mobilisé une grande partie de la population de Fayence sous l'impulsion d'Irène Geay conseillère municipale d'opposition de Fayence (élue DVD). SuperU, le bénéficiaire du permis de construire,  a renoncé à ce permis  vu la mobilisation de la population. Irène Geay essaiera de transformer son action pour les municipales en 2020. A suivre. Voir les billets du blog sur ce sujet.

2: La maison du lac

La maison du lac est l'objet de polémique. Quel coût d'investissment et de fonctionnement? quelle contribution réelle au tourisme du pays de Fayence. Le transfert de la compétence tourisme à la ComCom  est censé apporter des économies d'échelle.  Mais le maintien de bureaux de tourisme dans les communes n'est pas un transfert total. Ce projet avait été initié par Jean-Pierre Bottero. Voir les billets du blog sur le sujet.

3: La renaissance de l'Union économique 

L'union économique créée par Lucien Collomb et Eric Gall dans la période pré électorale 2014 pour tenter de gagner l'élection à Montauroux en faveur d'Eric Gal agent immobilier, a traversé de multiples  péripéties, à la recherche d'une utilité sociétale. Avec Michel Moumdjian, nouveau et 3è président de cette association, le bon souflle semble être trouvé: une relation institutionnelle avec la ComCom et le chargé de mission "économie" Samuel Bertrandy, est solidement établie. L'UE  se donne des objectifs ambitieux; recruter davantage de membres et faire revenir ceux qui étaient partis, fédérer les commerçants et entreprises des différents centres de la plaine et des villages, organiser des rencontres "café" et "business", peser sur la ComCom pour l'aménagement des zones d'activités pour améliorer  leur attractivité, faire connaître les besoins de recrutement des entreprises et les aider dans leurs démarches administratives y compris en cas de difficultés. Voir les billets du blog sur l'UE.

4: Lycée, Marie-Blachère, le carrefour de Fondurane et la RD101

Je ne comprends pas l'opposition viscérale de FC à l'encontre de JYH; sinon que,  quand FC n'a pas ce qu'il veut - intégralement - alors il est caustique voire vindicatif. Incidemment, c'est ce qui s'est passé pour le lycée; claquer la porte des Républicains n'a pas été pertinent selon moi car il s'est mis le président de la région, Bruno Muselier,  à dos. Il n'existe jamais qu'une seule voie pour aucun sujet. Il faut toujours composer. Le fond du problème me paraît que la région n'a pas les fonds pour faire 3 lycées dans le Var au cours du mandat en cours.  L'annonce d'Estrosi en avril 2017 était à but électoral (avec la dédicace de son livre). C'est en cela que nous avons été trompés! mais à qui la faute?  à personne! Alors il faudra attendre. Voir les billets du blog sur ce sujet.

Marie Blachère: les conditions d'accès à la route sont le seul point d'achoppement. Ce qui transparaît dans les différents communiqués au cours du temps c'est qu'un plan d'accès avait bien été soumis: sortie par le chemin des cigales en tourne à droite et un haricot sur la route pour empêcher le tourne à gauche.  Ce projet a été refusé par FC au motif que le haricot restreignait la route départementale près de Leclerc. Il n'y a donc pas de solution? Clairement, cela revient à interdire de l'activité économique au nom de la concurrence. Je rappelle que l'opposition locale à Marie Blachère a commencé par un collectif de certains boulangers. Voir les billets du blog sur ce sujet.

Carrefour deFondurane: le projet de carrefour est ficelé mais dépend de l'acceptation d'un deal par Boccolacci; car une partie du foncier lui appartient - celle du sud (pompes funèbres). Il veut faire monter le prix au prétexte que son terrain est en zone commerciale, donc un prix plus élevé que l'estimation des domaines -  et qu'il est hypothèqué en banque comme garantie d'un prêt; que la banque ne lèvera pas l'hypothèque. Mais vu le projet, la banque lèverait l'hypothèque et hypothèquerait  un autre bien. C'est donc seulement le prix qui coince; est ce insurmontable sans devoir passer par l'expropriation et par un rond point provisoire plus petit comme chez Leclerc.

RD101 route des crêtes, je ne comprends pas cette obstination de FC  à vouloir cette variante. Clairement il n'y a pas à critiquer JYH  de ne pas la vouloir. Le SCOT n'a pas choisi cette variante.  Il y a d'autres variantes possibles qui ont été analysées depuis 2014. Je comprends que le département se défausse en disant mettez vous d'accord! Voir les billets du blog sur ce sujet.

5: le devenir de la Société d'économie mixte pour la production d'eau E2S

FC en sa qualité de président (pour le Conseil départemental) d'E2S a proposé que la société d'économie mixte SEM soit transformée en société publique locale. C'est une bonne proposition selon moi. Cela permet de faciliter les emprunts pour investissements puisqu'en fin de contrat SEM, de tels prêts sur longue durée sont plus difficiels à obtenir. Malheureusement, ses collègues maires et autres élus ne semblent pas comprendre ce que sont les sources de la Siagnole pour le département et pour nous.  La visite qu'ont fait des élus à Peymeinade reflète une ignorance: les sources de la Siagne de la Pare appartiennent à cette collectivité sans partage; cette source qui est sur la commune de Mons, au pied de la mi=ontagne des Louquiers, a été vendue à Cabris en 1926. Voir cette histoire. Et voir  tous les billets du blog sur le sujet E2S.

6: le projet de Suez de traitement de déchets BTP  à Fonsante

Dernier sujet de discorde entre FC et JYH.  Une réunion publique d'opposition au projet par les habitants des Adrets de l'Esterel  qui a été organisée par le maire des Adrets, Nello Broglio. Pourquoi JYH a t il participé à cette réunion et donné l'idée qu'il était lui aussi opposé au projet (*).  Pour moi, ce projet est bon car il faut un exutoire pour les produits non recyclables du BTP (#25-35% selon les produits et leurs teneurs en argiles); il est en cette année 2018 l'objet d'une demande d'autorisation environnementale auprès de tous les acteurs concernése la: DREAL (ministère de l'environnement). attendons le dépôt du dossier par Suez et la décision qui sera prise. C'est à condition que cette autorisation  soit délivrée que le projet pourra continuer ou non.  Voir tous les billets du blog sur Fonsantes

(*) JYH que j'ai interrogé,  justifie sa présence par le fait d'avoir été invité; et ayant vu la présence de personnes des Esterets du lac de sa commune, il a voulu dire que ce projet ne pouvait pas se faire sans l'assentiment des communes et des habitants les plus concernés. Il admet qu'il faut un exutoire; je lui rappelle le tas de déblais non recyclés de FC-aménagements à l'Apié à Montauroux. L'entrepreneur se serait engagé à en extraire 20000tonnes en 3 mois; au vu du chantier cela ne paraît en voie de réalisation.

Un des arguments de Broglio (et d'habitants) contre le projet a été le peu de retombées de redevances pour sa commune. Ceci doit pouvoir être débattu et négocié.

Mais le principal argument a été la circulation d'un grand nombre de semi remorques.  C'est un vrai problème qu'a évoqué le maire des Adrets:  l'engorgement de l'entrée - sortie de l'A8. L'échangeur A39 est pratiquement le seul accès au pays de Fayence -  de loin le principal. La circulation ne fait que s'intensifier d'année en année. Croissance de la population, des mutants du travail vers le 06, croissance des activités économiques. Donc un surplus de semi remorques pour Fonsantes, plus un pôle logistique, projet des Adrets à la place de leur ancienne déchetterie, ne feront qu'aggraver le problème. Les habitants des Esterets du lac se plaignent déjà de la difficulté pour eux d'accèder à la D37 le matin pour se rendre au travail. C'est je pense la raison essentielle de la présence de JYH à la réunion publique contre Fonsantes.



Created: 23/06/2018
Visits: 148
Online: 0