à propos de la voiture tout électrique

Je n'ai pas pu réagir à cette publication de Sylvie en raison de mes problèmes personnels connus. Voir la discussion sur Facebook. Je le fais aujourd'hui. Ce ne sont pas quelques lignes de commentaires FB qui suffisent.

Tout est dans les commentaires des lecteurs et celui de Sylvie sur l'utilisation du gaz naturel par transformation du système de carburatin d'un moteur à explosion, utilisant l'essence comme combustible de son cycle thermique. Il en a été de même pour le diesel. Un moteur à explosion fonctionne par explosion d'un gaz obtenu directement ou à partir d'un combustible liquide... à une certaine pression et température.

Il est significatif de lire "nous avons été les premiers de notre département à rouler au gaz en 1980, véhicule réceptionné aux Mines (Drire) par nous-mêmes..." comme s'il s'agissait d'un exploit de pionniers.  En 1980 on en était encore à l'esprit des 30 glorieuses, mais le pétrole avait triplé de prix depuis la guerre des 6 jours en 1973 et ceux qui le pouvaient cherchaient d'autres moyens pour rouler moins cher.  La motivation était de pouvoir rouler à moindre coût avec un combustible moins cher en raison des taxes qui lui étaient appliquées... tout simplement parce que le volume des consommations était faible.. qu'il fallait être suffisamment fortuné pour pouvoir se payer le coût de la transformation thermique nécessaire. De toutes façons il n'y aurait pas eu assez de gaz pour se substituer totalement au pétrole.  Alors ce n'était qu'une niche. Un peu comme quand, pendant la guerre, certains qui ne pouvaient pas se passer de mobilité, roulaient au gaz de ville avec des bonbonnes sur le toit de leur véhicule.

Depuis la fin des années 1970, 40 ans se sont écoulés; la situation est complètement différente.

Le pétrole se fait plus rare, son coût d'exploitation est plus élévé même si les producteurs utilisent le robinet  pour influer sur la geopolitique mondiale en leur faveur. Et la relation de l'usage des combustibles fossiles sur le CO2 et la hausse de la température de la planète est au coeur des préoccupations de tous pour la survie de notre espèce. Après la production d'électricité par le charbon, principale ressource énergétique de notre planète, les transports terrestres, maritimes et aériens  sont la deuxième cause de production de CO2 par le pétrole.

Remplacer le moteur à explosion par un moteur électrique, nécessite une batterie. Tout est dans la batterie; l'énergie accumulée en kWh, et l'autonomie en km pour faire fonctionner le moteur. Si on se satisait d'une mobilité réduite par la capacité de la batterie et les moyens de recharge dispoibles en lieu et en temps de recharge, la voiture tout électrique, c'est parfait  Mais d'une part, la batterie c'est du lithium, une ressource minière disponible en quelques endroits de la planète; pour l'instant, des gisements d'évaporation de lacs ayant accumulé les produits d'érosion des montagnes durant des millions d'années. D'autre part, l'électricité doit être produite; et comme on ne sait pas aujourd'hui stocker l'électricité, production doit être égale à consommation à tout moment. Donc ce ne sont pas les énergies renouvelables qui permettront cela.

Autre technologie: la voiture hybride moteur à explosion et moteur électrique avec  batterie. Le moteur à explosion déplace la voiture sur les grands parcours et même temps recharge la batterie. On peut alors utiliser le moteur électrique sur les petits parcours.

Mais tout ceci c'est pour la mobilité individuelle. Les autres  transports terrestres, les transports martitimes et aériens restent dépendants du pétrole pour le moment.

Plus:

  1. Lithium Geology
  2. Lithium versus copper basic trade
  3. Could lithium become the new oil?
  4. Voiture hybride moteur à explosion et moteur électrique