Ouverte le 5 août 2017, la Maison du Lac de Saint-Cassien ne cesse de se développer.

2b3c5e156307efb8b74b037c643511be.jpg

Le 12 juillet dernier, un nouvel espace a été inauguré, alors que d'autres projets sont à venir
Cinquante millions d'euros. C'est ce que rapporte chaque année l'économie touristique en pays de Fayence. Une somme considérable pour le territoire (]a deuxième source de revenus), en partie générée par le lac de Saint-Cassien, et ses 500000 visiteurs par an. Autant de personnes qu'il faut accueillir informer, guider.

Et ça, les élus de communauté d'agglomération l'ont bien compris au moment de signer le contrat de ruralité du pays de Fayence, pour la période 2018- 2020. Cette convention (financée en grande partie par l'État) a permis de réaliser la Maison du Lac, un lieu accessible sur la RD37.

Profitable aux touristes et aux habitants


Inauguré le 5 août 2017, cet espace permet d'accueillir le public qui vient profiter du lac et de ses berges, de mettre en valeur le territoire à travers des produits du terroir ou des objets d'artisanat, mais aussi de leur donner envie de découvrir et visiter le reste du pays de Fayence et ses neuf villages perchés. Un lieu qui ne cesse d'évoluer puisqu'un nouvel espace de découverte du territoire a été ouvert le 12 juillet dernier, et que plusieurs projets sont prévus lors des prochains mois (lire ci-contre). «Nous sommes en concurrence avec d'autres territoires, donc il faut s'adapter et réaliser une offre à la hauteur de l'attente des touristes», explique René Ugo, président de la communauté de communes du pays de Fayence. Présents à ses côtés, hier, le sous-préfet du Var Philippe Portal et le député de la 8e circonscription, Fabien Matras, acquiescent d'une seule voix: «Nous mettons en ouvre une politique cohérente, il ne s'agit pas d'un saupoudrage ».

15b9261777b999bd2d4aeb035765b266.jpg


L'ex-maire de Flayosc enchaîne: « On préfère qu'il y ait des aides importantes pour les élus qui ont de vrais projets. En parallèle du dispositif cour de ville, cette convention montre que l'on ne met pas les cantons ruraux de côté. » Pour René Ugo, la Maison du Lac va ainsi permettre de conforter et renforcer l'image et la qualité d'accueil du lac de Saint-Cassien et du territoire, sans oublier les habitants. «ll s'agit d'un vrai partenariat avec l'État, car les propositions viennent de la ComCon. On a voulu faire un pôle touristique, avec un lieu d'accueil élargi et plusieurs activités autour.


En effet, il n'y a pas que les touristes qui bénéficient de ce nouvel équipement. L.a population du territoire, et notamment les scolaires, peut également en profiter à travers les écoles de voiles par exemple. Un dispositif qui semble, pour le moment, bénéfique au territoire.

6352dc0d2808b7a5afc1dc3f88e87b36.jpg


Source Var Matin 21 juillet T. D. le pigiste pour Tanneron

Contrat de ruralité : quèsaco ?

Billets précédents du blog sur ce contrat de ruralité

Dans la continuité du projet «Action coeur de ville» dont bénéficie par exemple la ville de Draguignan, l'État s'engage à travers «le contrat de ruralité» pour répondre à une forte demande du monde rural. Le contrat de ruralité coordonne les moyens financiers et prévoit l'ensemble des actions et des projets à conduire en matière d'accessibilité aux services et aux soins, de développement de l'attractivité, de redynamisation des bourgs-centres, de mobilité, de transition écologique ou, encore, de cohésion sociale. Les contrats de ruralités sont conclus entre l'État (représenté par le préfet de département) et les présidents de pôle d'équilibre territorial et rural (PETR) ou d'établissement public de coopération communale. Ainsi, le contrat de ruralité du pays de Fayence est un document cadre portant sur la période 2018-2020. Il engage l'État à participer au financement d'une vingtaine d'actions visant au développement du pays de Fayence. Parmi la vingtaine de projets prévus, figurent notamment l'aménagement de la base touristique et de loisirs de la Maison du lac (Tanneron), mais aussi la réhabilitation de la Maison du pays de Fayence (Fayence), ou encore la création d'une maison médicale (Bagnols).