Lycée: la guéguerre Muselier Cavallier

muselier.JPG

 

Le président de la Région n'a pas apprécié les propos de François Cavallier quant au manque de moyens supposés de la collectivité, et lui adresse une réponse cinglante. Chiffres à l'appui


Après la publication de l'interview du maire de Callian dans nos colonnes (le 17 septembre), le président de la Région Sud Provence Alpes Côte d'Azur a tenu à répondre. François Cavallier avait estimé que
la Région n'avait  pas d'argent pour construire un nouveau lycée  mettant également en cause la bonne foi de la collectivité territoriale. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Renaud Muselier n'a pas apprécié. Extraits de la lettre ouverte adressée au maire du Pays de Fayence.


Les attaques de François Cavallier


Vous avez injustement et violemment pris à partie l'institution régionale que j'ai l'honneur de présider jetant, par là même, le discrédit sur le travail et l'engagement des élus de ma majorité et de l'ensemble de nos agents.  Plus loin. Renaud Muselier parle de mensonges, insinuations et fausses rumeurs .


Le manque de moyens supposé de la Région

Vous vous permettez de dire que la Région n'a pas les moyens financiers suffisants pour atteindre ses objectifs en matière de politique des lycées et d'éducation. Ces propos, en plus d'être calomnieux sont faux et infondés.  Et de poursuivre :  En 2020, la Région Provence Alpes Côte d'Azur aura engagé 1,5 milliard d'euros sur 5 ans pour rénover, sécuriser et moderniser ses lycées mais également pour en construire de nouveaux en fonction des besoins de la population comme à Allauch et Châteaurenard (13), que nous avons livrés en septembre pour plus de 60 millions d'euros d'investissement. Sans oublier l'investissement promis à Gonfaron. l'établissement de Centre-Var qui justement avait interpellé François Cavallier, lui qui attend encore la construction d'un lycée en
Pays de Fayence.

Pour la seule année 2019, nous investissons près de 300 millions d'euros en la matière faisant de notre politique éducative notre premier poste de dépenses d'investissement.  Et d'évoquer les installations de caméras de vidéo protection, le remplacement de l'ensemble des chaudières au fioul par des chaudières biomasse, l'équipement des toits des lycées de panneaux photovoltaïques... Sans oublier les  25 millions d'euros investis afin d'offrir à nos lycéens une tablette numérique d'une valeur de 180€.


Plus largement, Renaud Muselier ajoute : - En matière de politique éducative la région Provence Alpes-Côte d'Azur a bel et bien les moyens de ses ambitions comme pour l'ensemble des politiques que nous mettons en œuvre en fonction des compétences qui nous ont été confiées par la loi NOTRe. Je pense notamment à  notre politique de transports que vous  avez également critiquée de manière outrancière.


Le président de Paca poursuit, évoquant les investissements en matière d'écologie :  En 2017, avec ma majorité, nous avons voté un grand plan climat régional "Une Cop d'avance" et nous avons fait de la question environnementale la priorité de notre mandat Ce plan climat régional a été doté d'un budget de 450 millions d'euros en 2019, soit 25 % du budget annuel de la Région, et cette proportion sera portée à un tiers d'ici 2021.  Il poursuit :. Je vous invite donc, ainsi que vos services, à vous intéresser aux nombreux dispositifs et appels à projets que nous menons sur les thématiques environnementales, agricoles et hydrauliques afin de constater par vous-même nos capacités financières et de les solliciter pour agir, ensemble, au service de notre patrimoine naturel et des générations futures.


La construction d'un lycée en Centre-Var


Le président de la Région rappelle : - Nous avons annoncé avec le recteur de l'académie de Nice la construction d'un nouveau lycée à Gonfaron conformément aux besoins démographiques calculés par l'Insee et fournis par l'académie. Je vous invite d'ailleurs à vous les procurer:  Des chiffres contestés par le maire de Callian car non-conformes à ceux du ramassage scolaire dont il dispose. Ce qui a le don de surprendre Renaud Musellier : - Je m'étonne de vos propos sur l'absence de données à jour sur l'évolution démographique de votre territoire. La dernière étude de l'Insee sur cette question n'est pas considérée comme obsolète par l'académie puisqu'elle effectue des projections jusqu'en 2022.  Quant à la décision, jugée  politique  par François Cavallier, de reporter la construction du lycée de Montauroux, le président de la Région rétorque :  Les arbitrages que nous sommes amenés à faire ne se font jamais au nom des intérêts politiques de tel ou tel, mais bel et bien au nom de l'intérêt général et du développement de la Région Sud.


Il insiste : 4 J'en veux pour preuve les nombreux financements dont bénéficie votre commune de la part de la Région malgré vos déclarations malveillantes à notre endroit, et notamment, depuis janvier 2016, les 125000 euros de subventions régionales venant s'ajouter à un contrat régional d'équilibre territorial de 4,2 millions d'euros dont vous avez également bénéficié.


Le lycée golf hôtel d'Hyères


C'est la  seconde priorité identifiée par l'académie ». Pour François Cavallier, le dossier est au point mort. Réponse de Renaud Muselier: - Vos suppositions quant à notre implication dans ce projet sont une insulte à l'ensemble des familles dont les enfants sont scolarisés dans cet établissement. Nous nous engageons ici pour assurer des conditions de travail sereines et une mise en sécurité maximale. J'en profite pour dénoncer le caractère parfaitement irresponsable de vos propos à ce sujet.  La sécurité de nos lycéens en dépend.  Il rappelle en effet que la relocalisation du lycée Golf Hôtel de Hyères est programmée afin d'éviter les conséquences d'une crue majeure du Gapeau .. Nous travaillons d'ailleurs en parfaite intelligence avec Jean-Pierre Giron, le maire de Hyères, sur ce dossier.


La politique de François Cavallier


C'est l'un des axes développé par le président de la Région Sud : la politique menée, sur son territoire de Callian, par François Cavallier. Je regrette que vous fassiez partie des 50 communes sur 946 n'ayant jamais pris la peine de vous rendre au Congrès régional des maires de la Région Sud que nous organisons chaque année et qui est une véritable instance de dialogue. Et ce n'est pas fini : - Je m'étonne de vos remarques sur notre manque de moyens financiers car vous n'avez opéré aucune demande d'aide à la Région pour la réalisation vos projets énergétiques, de gestion des déchets, de protection de la biodiversité, de préservation des risques naturels ou encore de soutien de l'agriculture.


Renaud Muselier insiste, parlant des financements dont a bénéficié la commune de Callian: Vous pourriez aisément bénéficier de davantage de financements si vous vous donniez la peine de déposer des dossiers de fonds européens. Au total, notre Région a capté une manne financière de 3,3 milliards d'euros depuis le début du mandat.


La conclusion


Le mot de la fin pour Renaud Muselier:  Si je peux comprendre qu'un élu veuille défendre son territoire, je n'accepterai jamais vos insultes et outrances à répétition. Vos méthodes à la fois diffamatoires et populistes ne relèvent en rien de la défense de votre commune et de son territoire. Le combat politique est noble, mais vous n'en avez manifestement pas compris le sens.

Source Var Matin R. A. 27/9/2019