Elections municipales et communautaires 2020.

Où en sommes nous ce 22 septembre 2020?  Toujours la même méthode. On ne sait pas qui et où on veut aller.

Ces élections sont à deux volets.

  1. les communes: 9 communes séparées par la topographie, l'histoire, l'organisation, les maires et les politiques passées...
    le(s) candidat(s) maire et les premiers de leur(s) liste(s) se présenteront et selon les modalités de l'élection par vote à deux tours avec prime à la liste arrivée en tête au premier tour LIEN; ils seront élus et obtiendront une majorité de sièges, tandis que la ou les listes opposées n'en obtiendront qu'une petite minorité et seront condamnées à une opposition verbale sans effet autre que d'informer et d'alerter.
  2. l'intercommunalité: c'est un peu le parlement européen  avec comme commission, les fonctionnaires territoriaux et les chargés de mission qui la composent, pour l'exercice et le suivi des compétences de la ;  ComCom transférées par les communes; le président de la commission est le DGS, actuellement Vivien Vial. A ce parlement local, la ComCom du pays de Fayence, le maire élu de chaque commune sera membre de droit. Les autres parlementaires seront les délégués désignés dans les listes électorales.  Il importe donc de savoir qui sont ces délégués. Voir élection des conseillers communautaires.

Comment notre intercommunalité composée de 9 communes différentes, éloignées, quasiment indépendantes, vont-elles faire "sens", créer un "centre"... Oui, chaque village a sa vie propre, ses commerces de proximité, ses activités et ses manifestations, son patrimoine à préserver et à mettre en valeur... Mais il nous manque un "centre". En l'absence de commune Centre, c'est forcément dans la plaine qu'il faut le créer. Rappel: Fayence était chef lieu de canton. Est-elle commune centre?

L'histoire a fait que chaque commune a développé son "centre" dans sa partie de la plaine,  séparément. Montauroux, Callian, Tourrettes et Fayence principalement. Je n'oublie pas Brovès beaucoup plus loin vers l'Ouest. On a donc aujourd'hui une kyrielle de zones d'activités (13) plus ou moins bien aménagées. Les investisseurs ont créé des bâtiments où des commerçants, des artisans, des petites entreprises se sont installés.. mais l'aménagement par les communes, désormais compétence transférée à la ComCom ne suit pas. Nos élus n'ont pas la culture de l'entreprise et de son accompagnement, comme dans d'autres régions de France, notamment le Nord. C'est le combat de l'Union économique du pays de Fayence.

Voici le descriptif de la situation des 13 zones d'activité du pays de Fayence.

Et pour en savoir plus....