Edit link:
Short link:

 Adhérez à l’association PFUE en tant que membres fondateurs :

                                       Pays de Fayence, Usagers de l’eau

Avec le changement climatique largement commencé, avec l’expansion démographique et économique, et l’évolution des modes de vie, la question de l’eau prend toujours plus d’importance. 

Le pays de Fayence dispose de ressources importantes, voire de potentialités qui devraient assurer son avenir et une certaine abondance, encore faut-il que cette ressource soit gérée en fonction de ses besoins !

S’il n’y a pas de risque pénurie de la ressource existante et potentielle, la répartition, la tarification, font débat.

L’association se propose de constituer un lieu d’échanges, d’information, et de contribuer aux décisions politiques, économiques, ou techniques, selon l’avis des adhérents usagers domestiques, agriculteurs professionnels ou les cultivateurs amateurs. Il faut que les différents utilisateurs puissent se rencontrer afin d’éviter les facteurs de division qui ne peuvent qu’affaiblir le Pays de Fayence.

L’esprit est de promouvoir la meilleure utilisation possible, dans un dialogue constructif ; elle  est sans but lucratif, ni religieux, ni politique(Loi1901), la solidarité régionale gardant toute son importance.

Une assemblée constituante se réunira à Tourrettes, le 23/10/ 2019, 18h : Tassy, salle de la communauté de communes,

Elle examinera une proposition de statuts, définira le taux de cotisation. Elle élira un bureau.

Et surtout, elle définira ses priorités ; par exemple :

  1.  aider à définir des calendriers et des tarifs adaptés à la fois à la ressource, aux types de  consommation et à la conservation du caractère rural du Pays de Fayence.
  2. distribuer aux usagers de l’eau potable et de l’eau brute (sur les parcelles adjacentes aux conduites d’eau brute), aux meilleurs prix notamment aux  nouveaux agriculteurs professionnels.
  3. ne facturer l’épuration des eaux usées que pour l’eau versée au réseau d’égout ;la ville d’Antibes, par exemple, permet aux habitats avec jardin de disposer de deux compteurs d’eau potable et  celui dévolu au jardin mesure l’eau à bas tarif, comportant une taxe minime.
  4. étudier le système de taxe des habitats dotés de fosse septique qui assurent ainsi leur propre dépollution
  5. promouvoir la transparence des données techniques et économiques de ce « service public » au niveau de la production d’eau brute et de la distribution d’eau potable quel que soit le mode de gestion.
  6. insister pour que de nouveaux forages soient étudiés au plus vite et que les mesures conservatoires nécessaires soient prises en conséquence. Favoriser l’exportation de l’eau quand elle est abondante et encourager les initiatives de stockage.
  7. communiquer aux résidents du Pays de Fayence, toute information susceptible de faire avancer le niveau de connaissance, et la prise de conscience objective et chiffrée des enjeux actuels.
  8. Encourager l’étude de la réparation  ou du réaménagement de certains canaux d’irrigation qui pourraient avoir un intérêt économique.

Ces propositions seront étudiées lors de l’assemblée constituante pour constituer une charte qui sera envoyée officiellement aux décideurs actuels ou futurs afin qu’ils puissent exprimer leur position sur ces différents points. Celle-ci ne pourra statutairement être modifiée que par une assemblée générale dédiée .à la majorité des deux tiers des inscrits.                                                                                             

Si vous  êtes d’accord avec l’essentiel de ces propositions envoyez votre accord pour participer à l’Assemblée constitutive ou donnez délégation,  avis, suggestions… à l’un des contacts  ci-dessous (et copie aux deux autres):

Patrick Gantès : gantes@cres.ch; Jean Gault : jean_hippolyte_gault@yahoo.fr, 0640 32 38 44; Jacques Récy : jacques.recy@wanadoo.fr, 0494 76 47 49

De tout temps, l’eau coule chez nous et elle a été convoitée  :aqueduc romain, du début de notre ère (Mons, Roche Taillée)

L’eau est le premier des biens » (Pindare, Vème siècle avant JC) : Empereur Auguste : « il faut amener l’eau à Fréjus ».Il ne l’a peut-être pas dit mais cela a été fait….

 


Plus: Qui est Patrick Gantès? secrétaire général du Centre de recherches entreprises et sociétés (CRES) à Genève, spécialiste de l'économie .gantes@cres.ch



Created: 7d ago
Changed: 7d ago
Visits: 28
Online: 0