Edit link:
Short link:

Réunion citoyenne trimestrielle en Mairie de St Paul samedi 7 juillet à 11 heures.

 

533dd96e9c2b76a3903ca171ab862c91.jpg

Les points débattus seront les suivants:

  • Compteurs Linky : Demande d'une double audition comme devant le Conseil municipal de Montauroux et de Fayence.
  • Présentation de la pétition contre la voltige aérienne en zone habitée en soutien au CM de Saint Paul.
  • Le trouble de voisinage des aboiements de chiens non résolu et de moins en mois supportable et acceptable !
  • D'autres sujets seront proposés par les  saint paulois participants. 

Vous trouverez en pj la pétition contre le voltigeur, merci de bien vouloir l'imprimer, de la faire circuler autour de vous et de nous la remettre dans la boite aux lettres (N°70 impasse Hagarry - Saint Paul en forêt 83440).

Comptant sur votre soutien, Bien cordialement, José MICHEL pour le collectif St Paulois

Copie du mail envoyé au Maire de St Paul en Forêt : Monsieur le Maire, Notre Collectif citoyen de Saint Paul en Forêt a décidé de se joindre au Collectif "Stop Linky du Pays de Fayence" pour partager les mêmes informations à cette rencontre sur l'évolution du dossier Linky dans notre ComCom. Les principaux sujet que nous souhaitons abordés sont les suivants :

  1. Compteurs Linky : Demande d'une double audition comme devant le Conseil municipal de Montauroux et de Fayence.
  2. Présentation de la pétition contre la voltige aérienne en zone habitée en soutien au CM de Saint Paul.
  3. Le trouble de voisinage des aboiements de chiens non résolu et de moins en mois supportable et acceptable !
  4. D'autres sujets seront proposés par les  saint paulois participants. 

Nous invitons, comme les fois précédentes, nos amis de Saint Paul en Forêt à cette rencontre démocratique dont nous vous remercions d'accepter le principe. Monsieur le Maire, nous vous prions d'agréer nos sincères salutations. Pour le Collectif citoyen de Saint Paul en Forêt. José Michel. Copie du mail du Collectif ComCom : Monsieur le Maire de Saint Paul en Forêt, Avant notre rencontre du 7 juillet, nous avons pensé utile de vous informer de l'évolution du projet Linky en Pays de Fayence.

Après quatre mois de campagne sur la commune de Montauroux, de nombreux échanges avec Monsieur Huet, une double audition devant le Conseil municipal (Enedis et notre Collectif), les conseillers municipaux on voté le 6 avril unedemande de moratoire de trois ans surle déploiementde ces compteurs sur le territoire de la commune.

Nous avons rencontré Monsieur Fabre, Maire de Fayence le 29 mai 2018 pour l'informer de l'opposition grandissante que rencontrait ce projet dans l'opinion publique.

Nous nous permettons de vous adresser ci-dessous la copie de la lettre ouverte communiqué à Monsieurle Maire de Fayence et à son Conseilmunicipal après cette rencontre.

Nous espérons que ces diverses informations nous permettront d'alimenter un débat fructueux pour notre réunion du samedi 7 juillet en Mairie.

Pour permettre un maximum d'échanges au cours d'une même réunion, le Collectif de Saint Paul en Forêt a décidé de se joindre à cette rencontre pour partager ce moment de débat.

Vous recevrez prochainement la copie de leur invitation à leurs contacts pour cette rencontre.Nous vous prions de croire, Monsieur le maire, en l'expression de nos respectueuses salutations.

Le Collectif "Stop Linky du Pays de Fayence"

Pour information : Lettre ouverte adressée à Monsieur le Maire de Fayence et à son Conseil municipal : Monsieur le Maire, Nous vous prions de trouver ci-joint le compte-rendu de notre dernière rencontre. Nous sommes satisfait de cette entretien car nous avons le sentimentd'avoir été particulièrement à l'écoute des uns et des autres. Dans cette confrontation des idées qui touche, selon nous, des aspects fondamentaux de notre société, nous considérons que cet échange est une avancée importante dans la perception de la réalité. Pour cette raison, nous avons l'intention de rendre public ce compte-rendu qui ne peut que favoriser la poursuite d'un débat fructueux au sein de votre commune et du Pays de Fayence. Nous confions à Madame Irène Geay le soin de faire suivre ce compte-rendu par mails à vos Conseillères et Conseillers municipaux. Concernant votre proposition d'organiser deux auditions successives et séparées à la réunion du Conseil municipal de juillet, nous craignons que la période des vacances soit un inconvénient. Ne serait-il pas possible de prévoir cette double audition à la réunion du Conseil municipal du 25 juin ? Dans la perspective d'une coopération transparente et démocratique, nous vous prions de croire, Monsieur le Maire, en l'expression de nos salutations respectueuses. Le Collectif "Stop Linky du Pays de Fayence" Compte-rendu de la rencontre du 29 mai avec Monsieur le Maire de Fayence et commentaires de notre délégation La délégation de notre Collectif était constituée de Pascale, Driss,Irène Geayet Daniel.
Monsieur le Maire nous a reçu dans la salle du Conseil municipal

Nous remercions Monsieur le Maire de nous avoir accordé cette audience d'une demi heure. L'entretien s'est déroulé dans une ambiance de confiance réciproque. Pour commencer cet entretien, Monsieur le Maire tient à nous faire savoir qu'il connait très bien la souffrance subie par les personnessensibles à l'exposition aux ondes électromagnétiques. Il est allé lui même se rendre compte, sur leurs lieux de vie, des conditionsinsupportables de leur existence. Nous lui avons précisé qu'il s'agit là d'un pourcentage élevé de la population, 5 % enFrance et10% en Suède où cette pathologie est reconnue par l'État. Nous lui avons précisé que le dossier Linky évoluait dans une relation avec l'opinion publique qui lui était de plus en plus défavorable. Le dernier rapport de la Cour des Comptes, la plainte de la CNIL contre Direct Énergie ou le dernier rapport de L'ANSES viennentaccentuerconsidérablement la fragilité de ce dossier. Dans ces circonstances, nous n'avons guère de mérite à être soutenus par la quasi totalité de lapopulation, toutes sensibilités politiques confondues, lors de notre campagne de signatures de notre pétition dans les différentes communes de notre Communauté. Monsieur le Maire souligne d'ailleurs qu'il est pertinent de prendre en compte cette contradiction entre la volonté de ce déploiement mené par Enedis et, en même temps, la critique croissante à ce projet. Pour illustrer ce désaccord, il énonce un certain nombre d'arguments des partisans dece système qui justifie sa mise en oeuvre. De notre coté, nous insistons sur la validité de nouveaux rapports ou sur la découverte de "connaissances dissimulées" (1) qui stimulent notre volonté d'accroitre nos efforts pour faire triompher la reconnaissance des faits. Monsieur le Maire exprime la difficulté à admettre qu'une grande entreprise, nationalisée à 85 % comme EDF, puisse se lancer dans unprojet d'une telle ampleur qui serait nocif à la santé des habitants. Au moment de nous quitter, comme pour souligner la possibilité d'une telle hypothèse, il évoque que de telles situations existent, dans le privé,quand un grand constructeur d'automobiles "rappelle" des millions de véhicules pour être révisés et assurer ainsi la sécurité des usagers. Après réflexion, il nous vient à l'esprit d'autres cas où nos "instances dirigeantes" peuvent "se tromper". Voir le cas extrême de l'amiante oùl'obstination des États en Europe a coûté durant presque un siècle plusieurs millions de morts à notre continent. Il ne s'agit pas de faire un rapprochement entre la calamité de l'amiante et les risques sanitaires du système Linky mais de démystifier l'infaillibilité de toute instance dirigeante. Pour toutes ces raisons et devant de tels enjeux, nous confirmons que la sagesse devrait être privilégiée et que la demande d'un moratoiresemble être, dans ce cas,la seule solution raisonnable et responsable à retenir. Pour nous, les collectivités locales ont une responsabilité particulière dans ce domaine car elles sont confrontées directement au mécontentement de leurs administrés. Elles sont placées devant un choix, celui de la "discipline" ou celui de l'éthique. Ou elles privilégient la discipline à une société qui est peutêtre devenue "aveugle" ou, en leurs âmes et consciences, elles privilégient l'éthique et l'intérêt des habitants. De plus, en restant propriétaires des compteurs, malgré la concession de leur gestion à un organisme extérieur, elles peuvent refuser leur déclassement et demander àÉnedis l'application d'un moratoire dans l'attente de solutions alternatives qui préserveraient l'intérêt général. Plus les communes seront nombreuses à demander un moratoire, plus proche sera l'heure d'une remise en cause de ce projet par l'État. Les communes auront permis à la démocratie, toutes sensibilités confondues, de triompher ... Dans cet esprit et pour permettre aux membres du Conseil municipal de mieux connaître les arguments des partisans et des opposants à ce système, nous demandons à Monsieur le Maire s'il serait d'accord pour organiser deux auditions en début d'une réunion duConseil municipal : une avec un représentant d'Enedis et une avec un représentant de notre Collectif. Monsieur le Maire nous précise qu'il a toujours été favorable à la plus grande transparence. Dans ce but, il considère que c'est tout à fait possible. Il propose de l'organiser dans le courant du mois de juillet. Nous nous réjouissons vivement de cette prise de position courageuse. Le Collectif "Stop Linky du Pays de Fayence" PS : Notre dernière demande consiste à pouvoir tenir une table de signatures au marché de Fayence le samedi matin. Il nous précise qu'il suffit d'en faire la demande écrite au secrétariat de la mairie en précisant les dates demandées. ( 1 )L'aveu :L'obsolescence et la dangerosité du Linky révélées à la page 28 du rapport de la Commission de Régulation de l'Énergie de2011

Le compteur LINKY n’est pas pourvu de filtre pour réduire la pollution électromagnétique dans les habitations, malgré la recommandation de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) dans son «Dossier de l’évaluation de l’expérimentation Linky» daté de 2011:«La transmission des données de la TIC (Télé Information Client) par CPL, qui éviterait la mise en place d’une liaison filaire ou d’un module radio, nécessiterait de mettre en place un filtre dans le compteur, quelle que soit la technologie CPL utilisée. Or, actuellement ce type de filtre ne peut pas tenir dans le volume imposé pour le compteur»(p. 28) Une telle constatation confirme toutes les craintes que nous avions sur ce système élaborées, comme dans l'urgence, sans la concertation vitale indispensable à ce type de projet pharaonique de 7 milliards d'euros. Ce dernier constat découvert dans le rapport de la CRE témoigne de trois fautes accablantes : - Les scientifiques connaissaient la dangerosité des courants porteurs en ligne et les concepteurs de ce compteur n'ont pas pris en compte cette dangerosité. Les communicants d'Enedis continuent à mentir sur ce sujet quand ils affirment que le danger n'existe pas. Les concepteurs de ce compteur n'ont pas été capables d'anticiper pour imaginer que ce filtre devait pouvoir être ajouté si nécessaire ultérieurement.


Created: 04/07/2018
Visits: 109
Online: 0