Edit link:
Short link:

Pour une autre politique locale en pays de Fayence

e5cb7bfce9fcff400aee13099a83b497.jpg

Dans la perspective des élections municipales de 2020, j'appelle de mes voeux l'émergence d'une autre politique locale en pays de Fayence. L'idée c'est que le terrain de jeu politique du pays de Fayence ne relève pas de la confrontation politique nationale du style Insoumis, Ecolos, LREM, LR... ni.....AGIR LOL

Je suggère  une alliance entre toutes les sensibilités - écologiques, sociales, économiques, associatives,  familiales - par delà les clivages politiques et idéologiques habituels. Une alliance pour mettre en oeuvre des actions concrètes, correspondant à une vision partagée de l'avenir de notre territoire; pour forger une micro société d'économie sociale et solidaire respectueuse de l'écologie, de notre environnement et de tous ses atouts. Vision partagée ne veut pas dire sans divergences quant au contenu, aux moyens et au calendrier pour y parvenir.  Mais c'est la transversalité de l'approche que j'appelle, car c'est la transversalité des points de vue et des  talents qui fait la société.

Notre territoire comprend  un espace commun d'activités commerciales, économiques et agricoles, qui s'étend au pied des 4 villages  perchés,  les 4 communes noyau que sont Montauroux, Callian, Tourrettes et Fayence. Cet espace au pied des 4 villages anciens et perchés, est entouré de 3 communes en  périphérie immédiate: Seillans, Mons et Saint-Paul en Forêt; et 2 communes en périphérie plus lointaine, Tanneron et Bagnols en Forêt. Toutes ont leur histoire, leur identité et leurs traditions auxquelles elles sont viscéralement attachées.

C'est l'organisation de l'espace commun d'activités qui devrait être porteur de l'autre politique locale que j'appelle de mes voeux. Sauf Mons qui a moins de 1000 habitants, toutes les  communes sont soumises au scrutin proportionnel, de liste, à deux tours avec prime majoritaire accordée à la liste arrivée en tête  LIEN. Celle-ci rafle la moitié des sièges. L'autre moitié est répartie à la proportionnelle entre les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés.

Deux cas de figure donc:

  1. Majorité absolue (plus de 50% des votes exprimés) au premier tour. La liste arrivée en tête reçoit un nombre de sièges égal à la moitié des sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis à la proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu plus de 5% des votes exprimés.
  2. Pas de majorité absolue au premier tour: Un deuxième tour a lieu, mais entre les listes ayant obtenu au moins 10% des votes exprimés au premier tour;  les listes ayant moins de 10% peuvent fusionner avec celles ayant obtenu plus de 10%, ce qui impose un changement de liste. Le scrutin se déroule alors comme au premier tour: La liste arrivée en tête reçoit un nombre de sièges égal à la moitié des sièges à pourvoir; les autres sièges sont répartis à la proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu plus de 5% des votes exprimés.

Chez nous en pays de Fayence, cela signifie que durant les 6 ans de mandat, la démocratie locale est dirigée par une "majorité"  avec un tout petit nombre d'élus d'opposition d'une, voire deux, des listes concurrentes - c'est le cas dans les 4 communes noyau durant le mandat 2014-2020: deux listes à Montauroux, deux à Callian, une à Tourrettes, une (1 seule personne) à Fayence. Ce mode d'élection convient dans les grandes villes - exemple Toulouse ou Pau, Nice, Cannes ou Saint-Raphaël - mais à mon sens il n'est pas bon pour nos communes, notamment  les 4 communes noyau  du pays de Fayence; car le nombre d'élus non majoritaires est trop faible. C'est la raison pour laquelle je suggère des listes "transversales" et que l'opposition s'exerce ensuite  à l'intérieur par le débat démocratique et la relation avec les citoyens et  leurs associations.

Cette façon de faire est une adaptation du mode de scrutin à notre situation locale. Cela ne peut se faire que par la volonté de "candidats"  têtes de listes de  ces communes, d'adopter cette méthode et de constituer leurs listes en conséquence "transversalement".  Cela n'empêcherait pas nécessairement des listes concurrentes de se présenter ... mais elles seraient éliminées par la règle des 5% au premier tour en cas de succès de la stratégie. Autrement,  la "fabrication" d'une liste gagnante pourrait se constituer si la  liste majoritaire fusionnait des éléments des  listes concurrentes, lors de tractations politiques anticipées. C'est évidemment contraire à toues les pratiques passées.

Si 4 futurs candidats des communes "noyau" pouvaient faire alliance dans une même  démarche: mettant de côté les égos, les rivalités personnelles, les réactions pulsionnelles, les volontés hégémoniques de leur pré carré et les oppositions systématiques...  alors nous aurions, je crois, une vision d'avenir à laquelle leurs électeurs adhéreraient... Et de ce noyau émergerait peut-être un président de la CdC qui serait le vrai moteur politique de notre collectivité à 9.

Quelles  actions concrètes?

Développements à venir.... avec les retours des uns et des autres.

  1. ÉCOLOGIE AGRICULTURE SYLVO PASTORALISME
  2. ECONOMIE: Pour une  ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE
  3. TOURISME Pour un tourisme centré sur les atouts de chaque village
  4. SOCIETE Pour des subventions favorisant les liens sociaux, le développement d'une mini civilisation locale
  5. JEUNES Pour des moyens offerts aux jeunes, pour leurs rencontres, leurs loisirs, des emplois en alternance et des emplois locaux

On comprendra tout l'intérêt de ma proposition en considérant le nombre d'ajoints aux 4 maires: 6 et 6 à Callian et Tourrettes; 8 et 8 à Montauroux et Fayence. Total 28  plus 4 maires = 32  décideurs clés. Une vraie force de changement pour l'avenir.

 



Created: 06/09/2018
Visits: 112
Online: 0