Royaume-Uni: La filière acier à nouveau dans la tourmente.

British steel est de nouveau dans la tourmente LIEN. La société est en faillite administrative. Ellle vient d'acquérir Ascométal à Saint-Saulve, près de Valenciennes. Principale usine, le complexe sidérurgique de Scunthorpe au sud du Yorkshire en bord de mer du Nord. Produits sidérurgiques longs: rails et profilés.

Toute l'histoire de Scunthorpe est ici.

Rappel de l'histoire récente:

En avril 2016, la division produits longs, y compris l'usine Scunthorpe, seul producteur d'acier primaire et principal employeur a été vendue par Tata steel à Greybull Capital pour une somme nominale de 1 £. L'entreprise a été renommée British Steel Ltd. Elle a achété Ascoval en 2019.

La filière acier mondiale n'en finit pas d'avoir des difficultés

Les complexes sidérurgiques intégrés depuis la production de minerai de fer - aujourd'hi à haute teneur en fer, la production de coke, les hauts-fourneaux à fonte, les convertisseurs fonte-acier, et les équipements de production d'aciers spéciaux de qualité - par affinage avec des ajouts d'autres métaux en petites quantités dans des poches remplies par le convestisseur PHOTO....  Tout cela représente des investissements et des coûts élevés de production.  De plus, en aval les produits sidérurgiques fabriqués dans les laminoirs representent des investissements et des coûts élevés qui imposent à ces complexes de se spécialiser soit dans les produits longs (rails et profiliés) ou dans les produits plats (tôles pour marine et automobiles).

Les facteurs d'échelle sont tels que ces complexes ont besoin de produire plus que les consommations nationales et doivent donc exporter dans le monde entier. Or comme tous les producteurs pratiquent la même stratégie, on a des sur capacités mondiales. Le principal producteur mondial actuel est la Chine avec 51.3% de la production mondiale de 1810Mt en 2018, suivi par l'Inde et le Japon. LIEN.

Cette surproduction - anticpation des besoins des pays selon les taux de croissance économique - maintient les prix en tendence basse, car la consommation ne suit pas les investissements de hausse de la production et d'améloiration des qualités d'acier pour accroître les parts de marché.

La situation au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, la filière est handicapée par le BREXIT qui n'en finit pas. Les contrats d'achats de produits sidérurgiques se forment plusieurs années à l'avance; or la filière britannique exporte à plus de 90% en Europe. L'inconnue des droits de douane qui s'appliqueront empêche la conclusion de nouveaux contrats.

Comme les autres sidérurgies européennes, les droits à polluer affectent aussi sensiblement les coûts.

Les prix des minerais et du coke importé,  achetés en dollars, sont affectés à la hausse par la faiblesse de la livre liée elle aussi à l'incertitude du BREXIT.

Les prix du minerai de fer sont à la hausse à cause de la rupture de la digue à stériles de la mine de Brumadinho de Vale au Brésil LIEN.. Vale a décidé la femeture de plusieurs sites suite à cet accident environnemental particulièrement grave, et procède à des aménagements. Cela affecte la production du Brésil principal producteur de minetai de fer 25.4% de la production mondiale, que les autres producteurs (Australie..) ne compensent pas.

Dans cette situation difficile, la faillite de British steel Limited de GreyBull capital  permet à des investisseurs d'envisager l'acquisition de cet actif à faible prix pour nourrir leurs business plans de production et de profits. Mais à quel prix pour la filière et ses employés? Quelles que soient les promesses, nul ne le sait! Le gouvernement britannique, à l'instar du notre dans les affaires récentes de Gandrange, Florange et Ascoval, cherche à préserver la filière et les emplois... ils sont 4000 à Scunthorpe.

Or la rentabilité économique d'une opération de rachat comme celle-ci (en taux de renabilité interne) dépend du prix d'achat de l'actif et du montant des investissements engagés; plus le prix de rachat est faible, plus la rentabilité peut être assurée.

Plus de liens:

  1. La filière de l'acier britannique à nouveau dans la tourmente
  2. Why the UK steel industry is facing another fight for survival
  3. UK government agrees £300m rescue package for British Steel
  4. Tout sur British Steel Ltd et GreyBull Capital
  5. Qui sont ces deux Français à la rescousse de l'acier anglais?
  6. British steel et Ascoval
  7. Turkish Oyak reaches initial deal to buy British Steel
  8. Scunthorpe Steelworks A history
  9. World Steel production 2018
  10. Le minerai de fer au plus haut de deux ans après la catastrophe brésilienne
  11. Une histoire de sidérurgie analogue en France en 2012: Arcelor Mittal et Florange