Nous sommes tous devenus capitalistes

Je relaie ici les propos de Branko Milanovic dans son livre "Capitalism, Alone". Alors que tous les observateurs parient sur la fin du capitalisme dans 40 ans LIEN, Branko Milanovic nous donne une réflexion différente, dans son dernier livre:

branko-milanovic.jpg

Depuis la chute de l'URSS en 1989 le capitalisme est devenu le mode de production quasi universel pour le bien être et la prospérité de tous. La fin de l'histoire de Francis Fukuyama n'a pas eu lieu.

De la Russie à la Chine en passant par l'Inde, le Brésil, l'Afrique du Sud, l'Afrique... le capitalisme et le marché sont adoptés partout comme le moyen de créer des richesses.

Mais en même temps nos sociétés, partout également, sont devenues digitalisées avec les PC, les tablettes et les smartphones, l'intelligence artificielle. Tout le monde est interconnecté dans un vaste réseau d'échange permanent d'informations et de services, voire de surveillance permanente comme en Chine.

Le développement récent de ces technologies d'information, de traitement de données par le calcul  et de communication (TIC), permet une marchandisation nouvelle de biens jusqu'alors reduits au domaine privé. Le propriétaire d'une maison, d'un appartement, d'une chambre,  peut louer son bien pour un espace temps très court grâce à des plateformes de mise en relation avec des demandeurs... Le propriétaire d'une voiture peut faire de même LIEN. On peut aussi être conducteur de voiture particulière.... ou travailler à domicile avec son PC et sa connexion Internet.

Depuis hier - en moins de 20 ans! les encyclopédies volumineuses et très chères  Encyclopedia Britannica, puis Encarta  encyclopédie numérique, accessibles qu'à un petit nombre,  ont été remplacées par Wikipedia, une encyclopédie entièrement gratuite pour l'échange du savoir. Internet est devenu le vecteur planétaire de la communication et des échanges. Les systèmes d'exploitation Microsoft sont remplacés par des systèmes entièrement libres et gratuits: LINUX, APACHE, LibreOffice, Firefox, Chrome... L'apparition de ces systèmes a complètement changé les rapports sociaux, les rapports aux états et aux institutions.

Les  "startups":  un individu, ou quelques individus, avec une idée, un PC, peuvent créer un produit, un service avec quasi aucun capital physique de départ. 

Le capitaliste d'antan - celui qui a crée les moyens de production par des investissements lourds  - produits d'épargne -  pour produire des biens de consommation - n'est plus aujourd'hui seul; chacun qui dispose d'un bien immobilier ou mobilier correspondant à une demande, peut commercialiser  la mise à disposition de son bien dès lors qu'il existe une demande; or celle-ci existe et se matérialise grâce aux applications smartphone qui mettent les gens en communication instantanée.

Nous ne sommes qu'au début de cette évolution pour l'emploi. Où va t elle conduire dans le futur? Evidemment nul ne le sait. Que sera le capitalisme du futur?  Aura t il disparu sous sa forme actuelle, ou sera-t-il remplacé par un système plus individuel, qui permettra un monde plus solidaire? Un capitalisme coopératif plutôt que de compétition pour le maximum de profits.

Plus: