• ACCUEIL
  • RUBRIQUES
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
  • THÉMATIQUES
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
  • EMISSIONS
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
  • CHRONIQUES
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
      •  
  • MON COMPTE
    •  
    •  
    •  
    •  
  • VIDÉOS EN COURS
  • SUIVIS
PR
Déconnexion

 

 

 

     
MACRON ET VALEURS ACTUELLES, IDYLLE EN PLEIN CIEL
CHRONIQUE

MACRON ET VALEURS ACTUELLES, IDYLLE EN PLEIN CIEL

31 octobre 2019 Maj: 31 octobre 2019

 

 

Ah les tourtereaux ! Sont-ils attendrissants ! Quelle belle chose qu'une idylle, longtemps cachée, et soudain autorisée à s'afficher aux yeux de tous.

Longtemps, Emmanuel Macron et Valeurs Actuelles durent cacher leur tendre inclination. Le ministre de l'Economie dragouillait officiellement à gauche, et l'hebdo d'extrême droite avait vraiment trop mauvaise réputation, avec sa kyrielle de poursuites, et sa condamnation pour provocation à la discrimination, la haine ou la violence envers les Roms. Libérés, les initiés peuvent aujourd'hui raconter ces temps clandestins. Déjà en 2016 lors de la rencontre du ministre, au Puy du Fou, avec Philippe de Villiers, c'est un journaliste de Valeurs Actuelles, Tugdual Denis, qui accompagnait Macron en Vendée. 

Mais c'est deux ans plus tard, à la faveur d'une remise de légion d'honneur à Michel Houellebecq que l'idylle va s'afficher dans les murs de l'Elysée. Le Monde raconte "les secrets d'un flirt" : "Les journalistes ont été tenus à l’écart de la cérémonie. Une fois la Légion d’honneur épinglée sur le revers de la veste de l’auteur, Brigitte Macron emmène le petit groupe de reporters de Valeurs actuelles, privilégié mais esseulé, visiter le Palais. Le président vient à son tour les trouver. Echange amusé avec Charlotte d’Ornellas, jeune journaliste de l’hebdomadaire et chroniqueuse sur CNews (ex-i-Télé) : elle est une habituée des fêtes de Jeanne d’Arc à Orléans, où Emmanuel Macron s’est justement rendu en 2016. « Comment ça va, le journal ?, lance gaiement le président à Geoffroy Lejeune.– Très mal, vous nous avez mis sur la paille », répond celui-ci en riant.

Ce n'est pas tout de flirter : encore faut-il conclure. Et cette fois, c'est le directeur de la rédaction Geoffroy Lejeune, qui raconte le palpitant épilogue, de l'interview présidentielle promise au journaliste maison Louis de Raguenel dans le vol vers l'océan indien, interview reportée au dernier moment -affres ! angoisse !- et finalement accordée in extremis dans le vol retour. Je l'ai lue pour vous. Comment la résumer ? Ô délices des extases si longtemps attendues. Ô virtuosité de ce tango aérien, de ce colin-maillard en 737 autour des femmes voilées, du droit du sol, du communautarisme, du taux d'exécution des reconduites à la frontière, et autres éternelles figures des amours interdites avec l'extrême droite. Ah non, Valeurs, respectez mes limites, ne m'entrainez pas où je ne veux pas aller ! Quel savant ballet d'aguichements et de refus, d'esquives et d'acquiescements. Ah, en plein ciel, n'en déplaise à Sainte #Metoo, tous ces non qui veulent dire oui !

Au sol, les rampants jalouseront. Et les rampants sont nombreux. Des derniers macroniens de gauche, aux lecteurs de Valeurs Actuelles (rien de meilleur pour un journal qu'une belle et franche opposition) ils sont nombreux,  à se retrouver en porteurs de chandelle. Mais ne perturbons pas les moments de grâce.

 

DOSSIERMacron : les hors-champs d'une présidence

LIRE AUSSI

MACRON : LES HORS-CHAMPS D'UNE PRÉSIDENCE

 Offrir
Article précédent

 

 

56
Retourner à l'article
Rafraîchir les commentaires
COMMENTAIRES

MACRON ET VALEURS ACTUELLES, IDYLLE EN PLEIN CIEL

GrasItaliqueSoulignéInsérer un lienURL intégréePlein écran

 

Entrez votre message

 

 

COMMENTAIRES PRÉFÉRÉS DES ABONNÉS

les extrêmes se rejoignent

 

Blancs bonnets et bonnets blancs ! 

Le pire étant que des crétins entreront dans la danse et voteront en pensant qu'il est "moins pire" que l'autre  pour se donner bonne conscience !  Mais les huées commencent à se faire entendre... ser(...)

 

a ce rythme il nous fait une petite interview confession dans rivarol  juste a temps pour la présidentielle.

quel cynisme.....

 

DERNIERS COMMENTAIRES

C'est plus rentable de lire " Valeurs actuelles " que Sartre : on a , à la fois , la nausée et les mains sales  ( d'après P. Desproges )

Répondre

Il n'y a pas d'idylle particulière mais une stratégie bien huilée : manger et grappiner à tous les rateliers. 

Les électeurs de Macron sont issus de tous les courants : la bonne gauche comme les lecteurs de Valeurs Actuelles, le diable comme le bon dieu. C'est sa force mais qui ne le conduit pas au delà des 23 à 25 % des suffrages exprimés avec de plus en plus d'abstentions et de votes blancs qui l'empêche pas de remporter les élections..

 C'est bien suffisant néanmoins devant le vide complet de ses adversaires, là réside sa véritable force. Mieux vaut qu'une base de Valeurs actuelles vote pour lui plutôt que pour Le Pen. Seule l'idéologie néo-libérale transfrontière l'anime avec 30 ans de retard sur des pays comparable. Ecolo un jour, Valeurs actuelles un autre, gauche dans les clous le lendemain. En même temps comme il le dit lui-même si justement. Enfin c'est ma vision.

Répondre

Ca me parait être l'occasion de (re)voir ce petit zoom sur VA :


Répondre

« Sainte #MeToo », joli ! Pour ce qui est du fond de l’affaire, rien de bien neuf, hélas... ça me fait penser à ce qu’a écrit Lordon sur l’arc d’extrême-droite. On est dans l’intérêt objectif mutuel.

Répondre

Et à présent, une page de pub :

Une première depuis l'attentat de 2015. La rédaction de Charlie Hebdo se réunit à Strasbourg samedi 2 novembre 2019 pour une rencontre avec le public. La quasi-totalité de l'équipe est attendue à l'Opéra de Strasbourg. Cette rencontre, à l'initiative de la ville, est organisée en amont du sommet du Forum mondial de la démocratie (du 6 au 8 novembre).

Répondre 

Un DS en pleine forme, un plaisir à lire et à partager!

Répondre

Un quinquennat et deux images qui disent beaucoup du candidat, du président et du chemin qu'il a décidé de suivre...

 

https://justpaste.it/img/92f807b078d11cb4bc493c23db1a36b2.jpghttps://justpaste.it/img/75d6788a63b4e31de1a3e0fa0f680a65.png

Répondre

M'enfin, quoi ?

 

Le Czar Macron y Macron a osé donner une interview à "Valeurs Virtuelles" ?

 

C'est "Avaleurs de Couleuvres" qui aurait du être choisi !

 

 

Répondre

En tous les cas, ça cause, ça cause, ça cause

et ça ne cause que de Macron

partout

 

Depuis plusieurs jours, j'ouvre la radio (France info/Inter)

et tous les jours depuis qu'il fait semblant de poser un voile pudique sur le voile 

elle me parle de Macron en injection continue

au point qu'il me manque le Président quand 30 secondes s'écoulent sans qu'on dise tout ce qu'il fait

 

Alors France Info ne peut s'empêcher de citer l'article de Valeurs Actuelles

on râcle large même dans les poubelles

Répondre 

Je ne comprends pas du tout ce lever de bouclier depuis hier pour un entretien dans valeurs actuelles.

Quel est le problème, vous êtes en train de dire qu'il faut être sectaire quand on est journaliste ? Qu'un entretien dans le figaro, les échos,etc vous met directement dans la case droite, inversement chez libération, politis, le monde diplo ? Si on se dit de gauche il ne faut parler qu'à des gens de gauche?

Triste monde que le vôtre, on voit bien les mauvais relents du soviétisme !

 

Si le discours à l'intérieur du magazine est repoussant ok. Mais pourquoi crier au loup avant de s'être fait mordre. Et du coup je n'ai rien compris du contenu de l'entretien, non merci Daniel.

Répondre 

énième politique se croyant plus malin que les autres, sauf qu'il s'agit ici du Président de la République et que ce "journal" a été condamné pour incitation à la haine raciale.

 

Vous trouverez une partie de cette rencontre sur le twitter de Laurence de Cock   avec du "droit de l'hommistes", "tiers-mondismes" et une belle défense de Julien Odoul, bref un beau moment de cynisme et une réelle saloperie

Répondre

Chronique dans l'air du temps... Commentaires insipides.

Répondre

Une question qui me préoccupe est plutôt: pourquoi  tous les hommes politiques au pouvoir se croient obliger de flirter ainsi avec l'extrême droite ? Depuis 2002, pas un seul président ou premier ministre en exercice n'ose ne serait-ce que tenir un discours humaniste, résolument anti-xénophobe, ou qui mette la police en cause quand les policiers déconnent. 

 

Que ce soit Chirac/Sarkozy/Hollande/Valls/Macron, c'est toujours la même politique "sécuritaire", toujours moins de droits pour les réfugiés, les étrangers, toujours plus de contrôles et de répression. Est-ce vraiment cette politique que veulent les citoyens français ? Comment se fait-il que la monde politico-médiatique se laisse si facilement imprégner par les idées d'extrême droite? Sont-ils politiquement incultes au point de ne pas voir où cela mène ? J'aimerais bien comprendre le cheminement de la pensée de ces dirigeants, comment se fait-ils qu'ils soient aveugles quand ce n'est pas complices de la montée du fascime.

 

 

Répondre 

ça sent l'alliance extreme extreme , ça drague cher a droite...

Répondre

parfois je me dis qu'au lieu de m'abstenir j'aurais mieux fait de voter carrément lapeine au deuxième tour... 

 

Répondre 

Ils ont des sujets un peu.......un peu......surprenants.....de valeurs actuelles https://www.happy-landing.net/fr/photos-rares-qui-montrent-a-quel-point-woodstock-etait-dement-10926/9

 

Répondre

 

Bah, il ne fallait pas sortir de Saint-Cyr pour voir en Macron un homme de droite droite versus : jésuite pétainiste. Beaucoup d'hommes et de femmes de la Gooooooooche versus : néolibérale des beaux quartiers ou pas ,se sont engouffrés dans ce méli mélo nauséabond. Valeurs actuelles est à sa place avec Jupiter, Castaner et autre Belloubet ,Pericaud, le Driann'en déplaise "bavaseux" de service.

Nous entrons vraiment dans le "dur" maintenant. Il va falloir se compter n'est ce pas !!!!

Merci à DS pour cette chronique.

Répondre

prochaine étape, il attaque une mosquée cet abruti...

Répondre

Ce sentiment pénible chez les vrais citoyens républicains, à force, de porter des cornes qui grandissent, grandissent, grandissent au fil des mois...

Répondre

La couve est vraiment surprenante, en particulier un jour d'halloween : on dirait vraiment Lucifer en personne. Les masques de macron vont faire fureur ce soir...

Répondre

les extrêmes se rejoignent

Répondre 

Normalement la prostitution et le raccolage est prohibé par la loi même en plein air. Micron peut plaider que son délit a été commis dans les nomansland .

Répondre

Je ne suis pas sûr que les  macroniens  de  "gôche  " soient déçus : " les cocus sont toujours contents que croisse la confrérie  "...

Répondre

Blancs bonnets et bonnets blancs ! 

Le pire étant que des crétins entreront dans la danse et voteront en pensant qu'il est "moins pire" que l'autre  pour se donner bonne conscience !  Mais les huées commencent à se faire entendre... seront-elles suffisantes ?

Répondre

 C'est la fôte des gôchiste aussi, ils ont rejeté le pauvre Macron qui ne demandait qu'à être aimé par tout le monde.

Répondre

a ce rythme il nous fait une petite interview confession dans rivarol  juste a temps pour la présidentielle.

quel cynisme.....

Répondre

LIRE AUSSI

 

VOIR AUSSI

 

NE PAS MANQUER

 

LE MATINAUTE

La chronique de Daniel Schneidermann du lundi au vendredi dans votre boîte aux lettres en preprod

 

 

LA GAZETTE

Pour être informé chaque semaine dès la mise en ligne de l’émission