Edit link:
Short link:

Elections municipales  mars 2020. Fonsante ; parlons en!

 

Les élections municipales de 2020 se rapprochent. Fonsante et le projet Suez d'un grand centre de traitement valorisation des déchets du BTP sont dans les cartons de cette élection cruciale pour 2020-2026. Tout le monde sait que je suis avec intérêt le site de l'ex mine de spath fluor de Fonsante depuis que je suis arrivé à Callian en décembre 1997 (Voir ma rubrique Fonsantes). C'est en raison de mon histoire professionnelle d'ingénieur des mines et de la métallurgie.  Cette mine a été exploitée de manière industrielle de 1965 à 1987. Arrêtée en 1987, le site est devenu une friche industrielle déplorable, sauf l'emplacement de stockage des déchets fins de la flotation du minerai pour son enrichissement, loué à une association d'aéromodélisme.

La commune de Callian propriétaire des terrains pour des raisons historiques qu'on retrouvrea dans les dossiers de la rubrique, a lancé début 2017 un appel à projets pour une réhabilitation du site, sur la base d'un projet de traitement valorisation de déchets du BTP, ce qui manque cruellement dans l'Est du Var. Cet appel à projets a été remporté par la société Suez Environnement, qui a depuis, effectué des études ... Au stade actuel le dossier a été déposé auprès du ministère de l'environnement avec une demande d'autorisation environnementale.  Cette demande est encours d'examen. Nul ne sait encore quelle en sera l'issue, même si les informations dont je dispose à l'heure actuelle seraient favorables.

Mais le projet rencontre une opposition feroce des habitants de la commune limitrophe des Adrets de d'Esterel, soutenus par leur maire Nello Broglio, qui a su obtenir aussi le soutien de la CAVEM; opposition aussi feroce des habitants du hameau des Esterets du Lac de la commune de Montauroux, soutenus aussi mais  de manière moins voyante, par le maire de Montauroux Jean-Yves Huet.

Rien ne se décidera avant l'issue des élections municipales. L'air du temps c'est les gilets jaunes, la concertation avec les intéressés,  le changement climatique....

Je ne suis militant ni activiste de quoi que ce soit. Mais ce  projet porté par Callian et son maire François Cavallier, à l'instar de la route alternative et son trajet par la route des crêtes lors des élections municipales de 2014, ne peut pas faire l'unanimité ni la majorité... C'est un projet Callian au sein de la ComCom du pays de Fayence... Je crois qu'en l'état (Suez ValorPôle), il suscitera aussi des divisions au sein de cette institution.

Je pense donc que le projet Suez en l'état risque de provoquer des blocages,  même si l'état s'y montre favorable par une autorisation environnementale. Si cela était le cas, je suggère de le remplacer par une centrale photovoltaïque de grand capacité... plus de 10MWe... Sinon on aurait sur les bras une affaire du genre Sivens ou Notre Dame des Landes.

Je signale aussi l'existence d'un centrale du même genre que celle de Callian d'Eneryo à Brignoles Nicopolis... 4.6MWe (la notre 7MWe)

J'en profite pour tordre le cou à une idée fausse sur le fonctionnement de cellules photovoltaïques; une  idée fausse que j'avais moi-même exprimée jusqu'à peu. L'électricité d'une centrale photovoltaïque serait une énergie "fatale" qui doit "obligatoirement" être consommée. C'est FAUX.

Les cellules photovoltaïques exploitent l'effet photoélectrique pour produire du courant continu par absorption du rayonnement solaire. Cet effet - cad. les photons - permet aux cellules de convertir directement l’énergie lumineuse des photons en électricité par le biais d’un matériau semi-conducteur qui mobilise les charges électriques des atomes - les électrons.

Une cellule photovoltaïque est composée de deux types de matériaux semi-conducteurs, l’une présentant plus  d’électrons libres que l’autre qui en présente moins; c'est cette différence entre les deux électrodes qui permet de faire échanger les électrons,  donc créer un flux, ce qui est précisément l'électricité. Ces deux électrodes sont respectivement dites "dopées" de type n et de type p. Le dopage des cristaux de silicium consiste à leur ajouter d’autres atomes pour améliorer la conductivité du matériau. Un atome de silicium compte 4 électrons périphériques. L’une des couches de la cellule est dopée avec des atomes de phosphore qui, eux, comptent 5 électrons (soit 1 de plus que le silicium). On parle de dopage de type n comme négatif, car les électrons (de charge négative) sont excédentaires. L’autre couche est dopée avec des atomes de bore qui ont 3 électrons (1 de moins que le silicium). On parle de dopage de type p comme positif en raison du déficit d’électrons ainsi créé. Lorsque la première est mise en contact avec la seconde, les électrons en excès dans le matériau n se diffusent dans le matériau p.

Une cellule photovoltaïque fonctionne donc par le soleil qui mobilise les électrons, et un circuit fermé qui relié les deux electrodes. Si le circuit est ouvert, cad. pas connecté à des consommateurs du flux d'électrons - ce qui est l'électricité - il n'y a pas de flux d'électrons de n vers p donc pas d'électricité produite.

La nuit, pas de soleil donc pas de mobilisation des électrons donc pas d'électricité. Le jour, on peut parfaitement être déconnecté du réseau de consommation; on fonctionne alors à circuit ouvert. Il n'y a pas de flux. C'est vrai pour du photovoltaïque sur toitures et pour les grandes centrales. Mais évidemment les grandes centrales veulent vendre leur courant pour amortir leurs installations et les rendre rentables.

Le fonctionnement qui commence à devenir  "normal" c'est de l'auto consommation.... la fermeture du circuit est alors son habitation et ses équipements électriques; et quand on ne consomme pas, on se connecte au réseau ERDF qui lui est en consommation continue....  Evidemment, la nuit, on se connecte au réseau pour avoir l'électricité non intermittente produite par l'hydraulique ou le nucléaire ou autres moyens de production pilotables.

Soit le courant est acheté par EDF au prix de convenu d'obligation d'achat OA; soit le courant est injecté aux termes d'un contrat de "batterie virtuelle", cad. que le courant peut être rendu plus tard, mais acheté au prix d'acheminement... alors qu'en OA le courant produit est acheté et payé par ERDF, ce qui revient à avoir une part d'électricité gratuite dans sa facture.



Created: 14d ago
Changed: 13d ago
Visits: 84
Online: 0