Quelle sera l'impact de la pandémie COVID19 sur notre économie?

 

impactcoronavirus.JPGAlors quid en 2020-2021?

Le monde change, c'est certain. Les gouvernements du monde entier promettent de dépenser des milliards pour faire face à la crise du coronavirus Covid19.  Je m'interroge donc sur les effets économiques de cette crise sanitaire très grave que nous traversons.

La plupart d'entre nous sommes confinés! On ne dépense plus rien ou beaucoup moins! Nos revenus restent dans nos comptes bancaires. Mais forcément, avec la durée du confinement ça va changer pour tout le monde, c'est certain. Certains ne toucheront plus de revenus: les commerçants fermés, les employés d'entreprises arrêtées...  consommation et production affectées en même temps.

Et sur la scène internationale, les impacts vont être énormes à cause de la dispersion planétaire des chaînes de valeur, et notamment la part de la Chine dans ces chaînes: comme producteur exportateur, et comme importateur de produits finis et intermédiaires.

Le gouvernement met en place des dispositifs de chômage partiel... c'est à dire de travail partiel. Le gouvernement demande aux entreprises d'offrir à leurs salariés une prime de 1000€ ce que les grandes surfaces  Lidl et Leclerc ont accepté. Elles seront suiviés par d'autres. Toutes ces mesures sont indispensables pour empêcher l'effondrement de la production et de la consommation.

Mais comment tout cela sera-t-il financé?

Tout le monde sait comment: par une hausse des dépenses publiques de soutien à l'économie. Le fait que le gouvernement n'avait pas assez d'argent pour créer des logements convenables, donner des salaires décents aux éducateurs et aux professionnels des systèmes  de santé, assurer un emploi pour tous,  offrir davantage de services publics et donner une réponse au changement climatique et à la dégradation de l'environnement ...  est maintenant exposé au grand jour.

Evidemment, les solutions sont là. Chacun voit  maintenant que les gouvernements - dont le notre -   annoncent  des milliards d'€ d'interventions publiques; cela se fera dans les mois qui viennent. Oubliées les contraintes de la  comptabilité nationale.  Oublions que nous allons subir un déficit  budgétaire et une dette en hausse, bien hors des clous des sacro-saintes 3% et 60% de Maastricht, qui nous imposaient l'austérité et l'objectif du zéro déficit.

Oubliés tout ce qui concerne les marchés obligataires qui punissent les gouvernements prolixes en relevant leurs taux d'intérêts et les menaçant d'insolvabilité par les agences de notation. Tout le monde voit  maintenant avec les taux négatifs que les marchés obligataires sont les mendiants du système et que ce sont les gouvernements qui mènent la danse.

Dans la zone euro, la BCE  financera les déficits publics quels qu'en seront la taille - il n'y a pas de limite. Du coup, la théorie monétaire moderne revient au goût du jour.  Quesaco?

Voici les lectures qui ont prompté ces réflexions.

  1. 6 graphiques pour mesurer l’impact du Covid 19 sur l’économie mondiale
  2. cette crise n'est "comparable" qu'à celle de 1929, selon Bruno Le Maire

  3. intégrale placements: Jacques Sapir et Jean-Jacques Friedman sur BFM

  4. Zone euro : chronique d’une mort annoncée?
  5. Euro dystopia | Bill Mitchell
  6. Comment va t on financer les déficits dûs au coranovirus? 
  7. A quoi ressemblera la récession en Italie U ou V?
  8. Thin Air's money isn't created out of thin air
  9. Banks just create money out of thin air! The truth is out there!
  10. MMT Modern Monetary Theory; "The economy doesn't work like most people think it works!"
  11. Modern Money Mechanics MMT simplified.
  12. Money from thin air - google search links
  13. MMT explained
  14. Identities in economics: National economics algebra
  15. Mon fil rss sur la monnaie