Edit link:
Short link:
source: blogs.mediapart.fr

 

"JLM, VICTIME DES MEDIAS AUX ORDRES ! "(Aude Lancelin)

 

Aude Lancelin présente JLM comme la "victime"(sic) des médias malveillants. Détenus par 9 milliardaires, comme chacun sait. Posture commode, s'il en est, ne pouvant que susciter les larmes et la sympathie XXL de tous les militants de la FI pour leur "chef bien-aimé". Celui-ci, présenté comme étant au bord du rocher, en danger de mort médiatique, au bas mot. Même si un examen rapide de la réalité montre qu'il n'en n'est rien. Mais comment rester l'oeil sec, le coeur ne se serrant pas violemment dans la poitrine, quand notre leader historique, tel un valeureux chevalier du Moyen-Âge, se battant seul contre les impies, est déféré chaînes au pied, sans cravate, l'oeil triste de l'innocent pris au piège, devant le tribunal de la "CIA médiatique"(sic), pour reprendre sa sobre et impartiale description des faits : lire son dernier billet de blog sur le sujet.

Bien sûr, un tel scénario, que j'hésiterais à proposer aux requins d'Hollywood, sûre de leur refus d'un revers de la main, exonère de poser les "vraies" questions qui fâchent. Notamment, comment son entourage, sa cour de rapetous, se sont-ils empêtrés dans des reproches de surfacturations ? D'abord, de tels reproches, il faudrait tout de même avoir la franchise de dire que ça n'arrive pas à tout le monde, ce n'est pas un simple PV. Surtout dans notre mémoire inflammable, en proie aux "affects" pour reprendre un mot "tendance", vu que Spinoza est en train de surpasser Marx, lui prenant sa place de penseur numéro un (cf dernière conférence de Frédéric Lordon), pour beaucoup de militants sincères, SUR-FAC-TU-RA-TIONS est un triste mot, rappelant les tripatouillages de la Droite la plus affairiste : on pense forcément aux emplois fictifs de la Ville de Paris, aux magouilles de Pasqua et Sarkosy dans les Hauts-de-Seine ; sans oublier l'argent de Khadafi pour la campagne de Sarkosy en 2007.

Aussi lorsqu'on apprend que Chikirou a perçu 1 million d'euros sur les deniers publics et l'argent des "généreux donateurs"(sic), on ne peut qu'être rempli de stupeur... ! Comment notre pythie communicante, dont les conseils grandioses, inoubliables, -manger du quinoa, passer dans l'émission débile de Karine Le Marchand, faire une manif avec un hologramme-, pourrait-elle seulement mériter l'octroi de pareille somme.... ??? Surtout que JLM nous avait jurés, la main sur le coeur, que sa "com" serait payée "EN-DESSOUS DU COURS DU MARCHE" (sic) (voir chaine Youtube début 2017). Ne prendrait-on pas les campanules pour les fleurs de la passion, comme aurait dit Aragon ? Or, à cette question pressante que je ne cesse de poser depuis le début, on m'oppose le plus vigoureux silence....

Par ailleurs, pourquoi Corbière a-t-il perçu 29 000 euros, 14 500 chez Médiascop, la boîte de Chikirou, alors qu'il n'a effectué aucune mission pour elle... ? Et 14 500 sur les frais de campagne nationale, ayant créé son autoentreprise "Les amis de la FI" juste deux jours avant la Convention de Lille, où il intervenait en acteur important : soit un conflit d'intérêt manifeste. Et n"hésitant pas à faire payer par le contribuable tous ses passages média sur LCI et BFM...! Là aussi, bouches cousues.

Enfin, pourquoi Aude Rossigneux a-t-elle été licenciée le 26 février dernier, soit-disant au bout de 7 mois de "période d'essai", alors qu'elle n'était payée que depuis le 15 janvier 2018. Et que donc sa période d'essai de 3 mois courait jusqu'au 15 avril....? Sur le limogeage d'Aude Rossigneux, Miller et Chikirou ont pratiqué le plus total déni de réalité, refusant d'assumer leur acte.

Ce que je dénonce dans cet article : au-delà des situations individuelles d'une telle ou d'un tel, ce sont des pratiques dignes de responsables solfériniens ou de l'ex-RPR. L'entourage de JLM, composé d'ambitieux personnages est uniquement préoccupé de postes de pouvoir ("une circo gagnable"(sic), pour reprendre leur élégante expression) et d'argent gagné sans peine. Soit une culture libérale PS bis, que nous n'avons eu de cesse de dénoncer violemment, lorsque le PG humaniste et antilibéral comptait 4000 adhérents au printemps 2009.

Le problème est que ce sont eux (Corbière, pilotant le mouvement, Chikirou, dirigeant Le Media) les VRAIS DIRIGEANTS ACTUELS DE LA FI. JLM est transmué en potiche d'honneur. Et leur stratégie politique est à l'image de leurs pratiques personnelles : du PS bis bien tassé, comme le montre la stratégie actuelle de la FI, réduites à des "péripéties parlementaires"(sic), pour reprendre l'analyse d'Alain Badiou que je partage 5 sur 5 (cf Eloge de la Politique", édition Café Voltaire-Flammarion, 2017). Corbière nous vend une "insoumission" de trucs et de toc, une désobéissance de Top 50, un électoraliste minable comme seul horizon indépassable. La Direction de la FI a mis beaucoup trop d'eau libérale dans son vin, au départ social-démocrate de gauche. Renonçant à défendre la souffrance des classes populaires paupérisées, mises au rancart notamment par les ex-solfériniens. Se tournant vers un électorat "modéré" de classes moyennes boboïsées, dont ils espèrent rafler les voix, alpha et oméga de leur politique du chien crevé. Comme le montre ses longues tentatives d'alliance avec le PS Hamon heureusement vouées à l'échec.

J'ai vécu la même histoire (solférinisation des cadres de la FI) avec Bouchardeau. Je sais donc comment des militants de la gauche critiques se transmuent, du jour au lendemain, en Ministres ou députés, avec l'âme qui va avec. C'est fou comme un paquet d'argent (8000 euros par mois) suffit pour changer radicalement les catégories de pensée du meilleur militant ! Entre le discours affiché et la position sociale de chacun, c'est toujours la position sociale qui a le dernier mot. Par exemple, entre un discours révolutionnaire généreux et une position de petit notable (Ministre de l'environnement, député), c'est toujours l'habitus de classe qui l'emporte : on finit toujours par DIRE ce que l'on EST....! Et nos élus de la FI, nouvellement promus, sont tombés lourdement dans le piège tendu par Macron, tout à fait au courant de la chose....!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

 



Created: 13 days ago
Visits: 11
Online: 1