Éducation: l'École facteur d'intégration ou d'exclusion?

 

4044b1919f02dbfecb9a903292a15da0.jpg

 

La France avait une grande école de la République. Les enseignants étaient des piliers de la société, estimés et respectés.



Le système scolaire français, qui faisait la fierté de la France et la promesse de l'égalité des chances pour chaque enfant, est devenu une institution décevante. Il n'est plus ce que les Français appellent «l'ascenseur social», un moyen pour chacun de dépasser son milieu social et de réussir sur le seul plan du mérite.

L'école française avait l'habitude d'accueillir tous les immigrants et de les transformer en Français. Ces Italiens, Espagnols, Portugais, Polonais, et biens d'autres...  sont devenus français à l'école et grâce à l'école.

Cela a fonctionné parce qu'il y avait cette promesse fondamentale que l'école ferait de quelqu'un un Français parmi tous les Français. Elle donnerait une éducation, elle rendrait fier d'être Français, et elle donnerait les mêmes valeurs que tous partageraient. Et elle donnerait les mêmes opportunités à tous.

Pendant cinq décennies, gouvernement après gouvernement, on a  ruiné cette institution française essentielle qu'est l'école pour créer et maintenir  le lien social.

Nous voici aujourd'hui avec un système scolaire dégradé, incapable de prendre les enfants des anciennes colonies et de leur enseigner les valeurs communes. La République française ne peut pas fonctionner correctement sans son école.

La France est un pays de grande diversité.  Sans valeurs communes, la dissension est inévitable. Et ça se passe depuis quelques temps maintenant, ce que l'Islamisme fondamentaliste démontre.  L'école enseignait  à être Français. Aujourd'hui, elle échoue lamentablement à cela pour le plus grand malheur de notre pays.

Plus: Les différences culturelles à intégrer sont plus importantes  qujourd'hui qu'autrefois.

  1. L'école, facteur d’exclusion ou d’intégration ?Jacques Natanson,  »
  2. Communautarisme, discriminations : l’école peine à intégrer les enfants issus de l’immigration
  3. Yvelines. Une école maternelle ravagée par un incendie criminel à Chanteloup-les-Vignes