Associations: à propos de la réduction des aides à l'emploi

 

c5c7b275f46695e26d8832b8a7d3fb5e.jpg

 

Merci Bruno pour ta contribution à mon billet sur F&C du 6 avril  "vers la fin du bénévolat?".  La diminution du nombre d'emplois aidés dont peuvent bénéficier des associations qui n'ont pas les recettes suffisantes de leurs activités, ou des cotisations de leurs membres,  pour rémunérer un salarié, c'est autre chose que le bénévolat. Je comprends que le gouvernement veut rendre ce dispositif d'aide à l'emploi plus efficace. Je lis ceci parmi tous les liens google qui ont trait à ce sujet,  dont cet article du Monde par Anne Rodier.

 

Quant à Belug et l'association "étincelle" je comprend qu'il relève du nouveau dispositif et de l'appréciation de son utilité sociale.

15bc90289724858a868cb41da56b8ae9.png

 

Je note que le Nouveau journal du pays de Fayence n'a aucune subvention, aucun emploi aidé et que toutes leurs activités (*) sont couvertes par les cotisations des membres, par les manifestations qu'ils organisent avec repas - prix 10€ pour les membres, 15€ pour les non membres - repas qui sont préparés par les bénévoles dédiés. Les équipements nécessaires sont des actifs propriété du NJ. Je le redis, parmi toutes les associations que je connais, le NJ est exemplaire. Poil à gratter des élus, mais c'est parfois, voire souvent, nécessaire.
(*) dont la rédaction, la publication et la distribution des éditions trimestrielles, toutes travaillées lors de réunions hebdomadaires le lundi soir par les bénévoles.