Edit link:
Short link:

A propos de brûler déchets verts  et moins verts

J'ai vu brûler des déchets verts récemment sous un épais brouillard en pays de Fayence près du marché paysan. Cela m'a rappelé le smog de Londres du 5 au 9 1956. Smog = smoke plus Fog fumées plus brouillard. Il y eut à cause de cet épisode 12000 morts à Londres cette année là.   Les statistiques élaborées par les services médicaux firent apparaître que l'épisode du smog avait tué 4000 personnes. La plupart des victimes étaient très jeunes, âgées, ou avaient des problèmes respiratoires préexistants. Dans la plupart des cas, la mort était provoquée par une infection des voies respiratoires due à une hypoxie ainsi qu'à l'obstruction mécanique du passage de l'air par le pus provenant de l'infection des poumons causée par le smog. Le nombre de morts fut estimé de 12000 au total dans les mois qui suivirent. Après, le gouvernement promulgua la Clean Air Act

La pollution de l'air par des particules plus ou moins  toxiques produites par nos diverses activités - transports, production de chaleur, production d'électricité, bref toutes combustions d'énergies fossiles ou non - est une cause avérée de décès liés à des problèmes respiratoires.

Ce site de "Les Crises" d'Olivier Berruyer, nous fait un état complet des pollutions.

Si les gens brûlent des déchets verts, c'est en raison d'un besoin: défricher, nettoyer, ce faisant créant des tas qui deviennent de plus en plus gros. Concernant nos déchets verts, les tanins, les huiles essentielles, les autres pigments, les sucres qui sont dans les matières végétales polluent; et elles contiennent des composés cancérigènes comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques, des dioxines et furanes. Les brûler une fois qu'ils sont secs est moins polluant parce que la nature a fait son oeuvre de décomposition.

Autre polluant nouveau par son importance: le gaz carbonique CO2 résultat de la combustion du carbone: C+O2>>>CO2 ; il  est (serait)  la cause du réchauffement climatique global depuis la révolution industrielle et l'emploi des combustibles fossiles. C'est l'énergie facile,  abondante et bon marché  qui a permis la croissance formidable de l'espèce humaine à travers la planète entière.

C'est donc tout un ensemble de comportements qui sont remis  en question aujourd'hui. Je pense à ceux-c qui me concernent:

  • Selon la surface de terre que l'on possède faut-il que tout soit "propre" au point de tout couper?
  • Ne faut-il pas laisser la nature agir et se développer, et nous, cohabiter avec les végétaux;
  • Ou utiliser les végétaux morts ou coupés pour entretenir les propriétés du sol
  • Brûler du bois buche dans une cheminée ouverte ou un insert
  • Brûler des pellets ou des plaquettes de bois dans un poële à granulés ou dans  une chaudière à bois, équipements très performants dotés de tous les éléments de contrôle de la technologie moderne
  • Brûler 140000t de grumes et 40000T de broyats des houppiers dans une centrale biomasse comme à Brignoles

Plus:

  1. One planet Summit... la suite Macron de la COP21
  2. Alain Grandjean Chronique de l'anthropocène
  3. Adrastia ... effondrement? ce à quoi on ne peut échapper
  4. Jean Marc Jancovici ManicoreM
  5. Mais il faut aussi connaître le point de vue des climato sceptiques devenus climato-optimistes pour nous rassurer


Created: 12/12/2017
Changed: 12/12/2017
Visits: 251
Online: 0