Pour que le lycée de Fayence voit enfin le jour

Le  27 mars 1999 était posée une  première pierre sur le terrain offert par la municipalité de Montauroux, pour l'édification d'un lycée, jouxtant le collègeLéonard de Vinci en construction. Dix-sept ans plus tard, le projet n'a pas avancé d'un iota. Pour autant, les délégués des parents d'élèves du Pays de Fayence ne manquent pas de ténacité. Ils ont mis en ligne cette pétition, adressée au président du conseil régional, Christian Estrosi "pour que le lycée du pays de Fayence voie enfin le jour". Au moment où j'écris ce billet, elle a recueilli 1582 signatures!


Les parents d'élèves ont des arguments de poids. La population ne cesse d'augmenter sur ce territoire qui accueille aujourd'hui 1401 collégiens dont la plupart sont répartis dans deux établissements: 597 à Fayence collège Marie Mauron et 638 à Montauroux collège Léonard de Vinci. Les autres collégiens sont scolarisés dans des établissements de Grasse, de Fréjus, de Saint-Raphaël, Puget/Argens ou Roquebune. Une majorité de ces élèves devraient passer ensuite au lycée situé  loin du pays de Fayence; aujourd'hui ces lycéens sont obligés d'accomplir de longs trajets pour être scolarisés.

"Actuellement, ils passent entre 2 et 3 h par jour dans les transports ce qui engendre une grande fatigue, peu de temps aux devoirs, un taux d'échec scolaire supérieur à la moyenne du Var et peu de temps pour les activités associatives et la vie de famille», mentionne la pétition des délégués de parents d'élèves.

À la sortie du collège, les élèves sont répartis entre six établissements: Draguignan, Le Muy, Fréjus, Saint-Raphaël, Cannes et Grasse, confirme François Cavallier, vice-président du conseil départemental et maire de Callian. L'égalité des chances de réussite scolaire pose question, poursuit l'élu. Cela justifie largement, selon lui, la réalisation d'un lycée sur le territoire.

D'autant plus que ces déplacements ont un coût pour la collectivité et des conséquences environnementales indéniables. Actuellement, plus de 840 lycéens du canton empruntent le transport scolaire ou bénéficient d'un dispositif d'indemnisation. La construction du lycée, permettrait donc, à terme, de réaliser des économies substantielles.

La pétition  fait aussi  état du terrain, réservé sur la commune de Montauroux. «Sa situation géographique est centrale pour toutes communes environnantes». De plus, sa proximité avec le lac de Saint-Cassien permet la pratique de l'aviron. Un autre élément essentiel. Mais ces arguments suffiront-ils  à faire la balance en faveur de ce projet car un autre projet est sur la table de la Régionsur le Luc.


Voir et signer la pétition sur change.org

 

Source: Var Matin 13/12/2016