USN Djibouti : "Oui, Ismail Guedi Hared a bien rencontré IOG."

 

"Ismail Guedi Hared n’a ni trahi USN ni agi pour ses intérêts personnels"

Par la voix de son secrétaire général, l'opposition djiboutienne USN sort enfin du silence pour renouer avec ses militants et confirme l'information, qui a fuité dans le journal LOI (Lettre de l'Océan Indien), au sujet d'une rencontre secrète entre Ismael Guedi Hared et le président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh.

 

24 Juillet 2014, lors du mariage de la fille d'IOG avec Djama Elmi Okiey (Ministre de l'éducation)

" Le 23 février 2013, au lendemain des élections législatives du 22 février, l’USN fidèle à son slogan « Ensemble sauvons le pays » prend l’initiative d’écrire officiellement au président de la république ISMAIL OMAR GUELLEH et l’interpelle sur la gravité de la situation et des tensions politiques qui plongent le pays dans le chaos. Depuis, des négociations ont été entamées à deux reprises, aout-septembre 2013 et février 2014. Sans succès.

Ces jours, Ismail Guedi Hared, membre du Haut-Conseil de l’USN, président de l’Assemblée nationale légitime et président du parti UDJ, membre de la coalition, a bien rencontré le président de la République ISMAIL OMAR GUELLEH. Ces deux amis d’antan, ces collègues de vingt ans sous la présidence de feu Hassan Gouled Aptidon (Allah Yarham), les deux frères ennemis durant presque 18 années viennent de se réconcilier à travers une rencontre historique. Nos valeurs de l’islam et de nos cultures nous encouragent toujours dans ce sens, il faut s’en réjouir publiquement.

Ismail Guedi Hared n’a ni trahi USN ni agi pour ses intérêts personnels. Bien au contraire, avec Ahmed Youssouf Houmed, le président de l’USN, nos frères oulémas en prison et l’ensemble des membres du Haut-Conseil de la coalition, il est une figure de la sagesse, de la tolérance et de la fraternité. Il est même, selon nos traditions culturelles, par son âge, son expérience politique et sa sagesse, le mieux placé pour mener des vraies négociations au nom de l’USN avec son ami d’hier ISMAIL OMAR GUELLEH pour que l’avenir démocratique de ce pays soit bien assuré.

Au peuple djiboutien dans son ensemble, aux militants et sympathisants de l’USN en particulier, Ismail Guedi Hared est un Homme de principe, de conviction et suffisamment engagé pour les libertés fondamentales et la démocratie en République de Djibouti. Son principal souci est l’Unité nationale et la Paix.

Située dans une région instable, la République de Djibouti est un petit pays qui aspire au renforcement de sa sécurité, sa stabilité et sa cohésion sociale, au changement pacifique et à l’alternance démocratique en vue d’atteindre un réel progrès.

Depuis le 23 février 2013, le pays soufre en silence. Toutes les institutions sont paralysées et le pays va droit au chaos à cause de cette crise politique qui perdure et qui entraine dans son sillage d’autres difficultés socio-économiques. D’où ces murmures d’espoirs des djiboutiens qui veulent assister à la paix des braves, à la fin des hostilités politiques, la fin de la répression, de la paralysie, du désespoir, de la remise en question de l’avenir de nos enfants.

Également, les amis alliés de la République de Djibouti, la France, l’Union Européenne, les États-Unis d’Amériques, l’Allemagne ne cessent d’encourager et d’interpeller les deux parties, USN et gouvernement, à dialoguer et tourner la page de la crise politique en vue de mobiliser toutes les énergies sur l’avenir politique, économique, sociale et culturelle du pays. Le dernier pays à le rappeler publiquement, encore une fois, est la France à travers son nouvel ambassadeur Serge MUCETTI qui, dans son discours de la fête du 14 juillet 2014, a bien voulu partager avec les djiboutiens mais aussi avec le gouvernement et l’USN les vertus du dialogue, de la tolérance, de la fraternité et en faisant part de son plus grand souhait de voir aboutir un futur et proche dialogue dans la crise politique.

L’USN, fidèle à ses valeurs et sa vision politique de paix, de tolérance, de dialogue, de fraternité, de solidarité reste toujours attaché au règlement pacifique de la crise politique à travers un dialogue franc et sincère. Et en cas de blocage, avec l’appui des amis de Djibouti comme facilitateur dans les pourparlers.
Nous avons confiance en notre pays et en son avenir. Le Changement, c’est dans l’Unité et la Paix.

« J’ai senti qu’il était nécessaire d’accélérer le processus de normalisation. Notre pays était en train de mourir et nous devions avancer plus vite ». [Nelson MANDELA à propos des négociations avec le régime d’Apartheid de l’Afrique du Sud.]

Vive l’Unité Nationale. Vive la paix. Vive la fraternité. Vive la République de Djibouti. "

Le Maire légitime de la Ville de Djibouti,
Secrétaire général de l’USN,
Président du parti RADDE,
ABDOURAHMAN MOHAMED GUELLEH

 

★★★★★★★★★★★★★★★★★★★★★

Article associé : Djibouti : Ismael Guedi se réconcilie avec IOG

100007373234297_11071_134133365_small.pn 

 



Created: 27/07/2014
Changed: 28/07/2014
Visits: 2135
Online: 0