Edit link:
Short link:

Bagnols en Forêt: Denis Duyrat se lance dans la campagne des Municipales 2020.


Ancien directeur de cabinet, l'entrepreneur aux multiples expériences brigue la mairie pour « redynamiser le village ». Avec l'éthique comme leitmotiv.


L'idée germait en lui depuis quelques mois déjà. Le - hasard et la volonté - font bien les choses : Denis Duyrat, 62 ans, a décidé de se lancer dans la bataille des municipales.


Bagnols se dégradait, l'ambiance n'était plus au beau fixe et les procédures judiciaires à l'encontre de Michel Tosan m'ont interpellé. Alors j'ai réuni des amis et on s'est décidé a monter une liste.


Sans étiquette et ouvert


Déjà bien avancée (le noyau dur existe), celle-ci se veut « sans étiquette avec des sensibilités politiques diverses - et prône - l'ouverture -. Avec la conseillère d'opposition Marie-Reine Loubet comme témoin privilégié de l'action et des dossiers municipaux.


Denis Duyrat, lui, se réclame du -gaullisme canal historique, une droite chrétienne et sociale.


Prêt à descendre dans l'arène ?

 

Chef d'entreprise, c'est difficile, j'ai pris des coups et eu des responsabilités au cours de ma carrière . Une carrière riche en expériences.

Père de deux enfants et "neuf fois" grand-père, ce Palois d'origine, fils de militaire historien de formation (à la Sorbonne) et diplômé en management territorial à l'Insead, a travaillé successivement comme officier dans l'armée, directeur de cabinet du maire de Montargis (Loiret) en 1984, responsable commercial dans l'informatisation des collectivités locales, directeur commercial adjoint chez "Bouygues Telecom entreprises" pour le Sud de la France. Co-fondateur de Poweo (opérateur d'énergie alternative en France), créateur d'une société de fusion-acquisition puis consultant pour des chefs d'entreprise depuis 2014.


Installé à Bagnols depuis 15 ans, Denis Duyrat, entend faire campagne - via un programme qu'il affinera au fil des prochaines semaines - « pour remettre les Bagnolais au centre des préoccupations, faire revenir les commerces, résorber la dette, réduire les dépenses de fonctionnement, maîtriser une urbanisation galopante... -
Surtout, le deuxième candidat déclaré (*) souhaite mettre l'éthique au cœur de son action. Une charte sera ainsi imposée à ses colistiers avec deux thèmes majeurs : "bannir tout conflit d'intérêts et privilégier la démocratie locale".


Source Var Matin 5/7/2019 THUET thuet@nicematin.fr


(*)  Après Jérôme Saillet en février dernier.



Created: 10d ago
Visits: 7
Online: 0