Edit link:
Short link:
blogs.mediapart.fr

 

Espagne : Le scandale des bébés volés

WataYaga
5-7 minutes

L'extrême droite, ce n'est pas seulement des idées nauséabondes, c'est aussi des pratiques monstrueuses avec l'église en association de malfaiteurs (les racines chrétiennes sont pourries jusqu'à l'os et gangrènent toute la société). Les Espagnols en font la sinistre expérience actuellement

Espagne : scandale des bébés volés du franquisme © BFMTV

 http://www.youtube.com/watch?v=6Si_6XIZ48A

Le canard enchaîné a fait un article dessus la semaine dernière pour annoncer le passage du documentaire en clair sur Canal + donc je suppose que pas mal de personnes l'ont vues....

http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid3357-c-special-investigation.html?vid=523902&sc_cmpid=SharePlayerEmbed

http://achnoo.com/2012/04/13/scandale-en-espagne-de-vol-et-de-vente-de-milliers-de-bebes-dont-des-marocains/

http://www.ladepeche.fr/article/2012/01/27/1271198-les-milliers-d-enfants-voles-du-franquisme-indignent-l-espagne.html

21:50 - Jeudi 10 Novembre

Bébés volés : l'incroyable scandale

http://www.rtbf.be/laune/programme-tv/detail_bebes-voles-l-incroyable-scandale?uid=89970873668&idshedule=db91015facd41891581db338d4275f36

  • Durée: 01:00
  • Genre: Documentaire

Trafic de bébés volés en Espagne qui a commencé sous la dictature de Franco, durant près de 50 ans : Un documentaire de Caroline du Saint Un incroyable scandale, c'est le mot : 300 000 bébés ont été volés à leurs mères au coeur de l'Europe, pour alimenter un incroyable trafic d'enfants. Le scandale, qui vient d'éclater en Espagne, est devenu une affaire d'Etat. Des enfants, aujourd'hui trentenaires, partent à la recherche du secret caché de leurs origines et des milliers de plaintes ont été déposées. Le film rend la parole à ces enfants et à leurs mères dépossédées, réduits au silence pendant des décennies. Il nous mènera aussi chez les responsables du trafic : médecins, religieux, qui exercent encore mais qui vont aujourd'hui rendre des comptes. Tout a commencé en 1940 sous la dictature de Franco. Les nouveaux nés des familles républicaines étaient enlevés à leurs mères pour être élevés dans des familles franquistes. Voler des bébés était alors un projet politique : « rééduquer » les enfants des « rouges » dans les valeurs nationalistes et catholiques. Dans les années 50 et 60, la politique a fait place à la morale chrétienne. Les bébés étaient enlevés à des jeunes filles mineures ou des mères célibataires, à qui on annonçait la mort de leur enfant juste après l'accouchement. Mais plus incroyable encore, ces vols de bébés ont continué, à plus grande échelle encore, sous la démocratie... Les réseaux mis en place sous la dictature ont perduré, l'argent a remplacé les idéologies et le trafic s'est même internationalisé. Cet incroyable commerce illicite ne s'est interrompu qu'en... 1987 ! De 30.000 bébés volés sous la dictature, on passe à 300.000 enfants enlevés dans l'Espagne moderne. Ce trafic fut rendu possible par la complicité entre institutions religieuses et cliniques privées. Pour avoir une idée de l'ampleur de ce trafic, un exemple : dans les années 80, une clinique privée de Madrid a déclaré 37 décès de nouveaux nés en un mois sur une centaine de naissances, avec des causes de décès aussi farfelues qu'une otite. 37 décès ou plutôt 37 bébés arrachés à leur mère. Petit à petit des langues se sont déliées et aujourd'hui, les bébés volés d'alors sont devenus des adultes et réclament la vérité. Une gigantesque enquête ADN a été lancée pour tenter de renouer les liens entre ces enfants en quête de réelle identité et leur mère biologique. Des milliers de plaintes ont été déposées, plusieurs centaines sont en cours d'instruction. Les premiers procès devraient avoir lieu dans quelques mois. Et une cellule « bébés volés » a été constituée au sein du ministère de la justice espagnol. Ce documentaire est une enquête fouillée sur ce système occulte ; une enquête nourrie de témoignages forts des victimes du scandale (enfants volés, mères spoliées, parents adoptifs) et d'images poignantes des premières retrouvailles dans les familles recomposées. Une enquête surprenante sur un incroyable scandale au coeur de l'Europe.

  • Réalisateur: Caroline Du Saint

De semblables pratiques des églises chrétiennes ont aussi concerné les Amérindiens d'Amérique du nord, aussi bien aux USA qu'au Canada, là les enfants étaient purement et simplement arrachés à leurs familles pour les envoyer dans des pensionnats ou les faire adopter par des familles. Un grand nombre en est mort et les autres en sont restés traumatisés à vie.

C'est cette idéologie qui veut que la fin justifie les moyens - transformer les Indiens en blancs dans un cas, rééduquer les récalcitrants dans un autre - qui avance masquée pour imposer ses normes. Chaque fois le masque est différent mais derrière la réalité est la même qu'on l'appelle colonialisme, esclavagisme, fascisme ou nazisme ou christianisme. Bien sûr, à chaque fois la forme est spécifique mais le fond reste le même : soumettre les humains aux puissants, les traiter comme des objets, des outils que l'on peut soit exploiter soit saccager.

Voyage en mémoires indiennes - Bande annonce Vost FR © _Caprice_

 Bon, et bien : dormez tranquille, braves gens, ayez confiance : nous veillons sur votre sommeil, votre sécurité est à ce prix....

watayaga@hotmail.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

 



Created: 27 days ago
Visits: 10
Online: 1