Edit link:
Short link:

Un autre commentaire que j'ai omis de faire sur ce projet d'article de Jean Gault, et qui est sans doute le plus important, est le suivant.

Parler d'inciter les gens à économiser l'eau n'a pas de sens dans notre contexte où l'eau prélevée aux sources de la Siagnole, et disponible dans les nappes de la plaine,  est abondante et à coût faible; une fois prélevée et produite cette eau est "fatale" et doit donc être entièrement consommée. C'est  10 millions de m3 par an, dont j'estime le coût économique (au sens TRI 8%) à moins de 0.20€/m3. Ce sont donc les communes, par la gestion de leurs réseaux de potabilisation et de distribution  et par leurs tarifs qui sont prépodérants. 

C'est pourquoi, il ne faut pas que les tarifs pratiqués par les communes soient dissuasifs à l'emploi de l'eau et qu'ils contribuent ainsi à accroître le volume d'eau exutoire qui va au littoral ou qui est rejeté aux différents points de déverse de trop plein. Les tarifs des communes doivent seulement couvrir leurs coûts d'investissement et d'entretien de leurs réseaux.

Cela dit l'exutoire qu'est le Gargalon assure l'emploi en totalité de l'eau produite.

Reste bien sûr que l'accroissement de la population et le changement climatique sont des facteurs susceptibles de changer la donne à moyen et long termes; mais dans la situation d'aujourd'hui, rien n'incite ICI  à des changements majeurs... si ce n'est peut-être pour l'irrigation agricole le recours au Verdon depuis Callas.



Created: 09/05/2019
Visits: 11
Online: 0