Station de gaz naturel: L'inauguration fait le plein.


Les véhicules circulant au GNV vont pouvoir remplir leur réservoir au sein de la zone d'activité St-Hermentaire. Et dès aujourd'hui, des bus interurbains roulent propre. Une première dans le Var.

 

Vous vous rendez compte ? On est les premiers du Var!. Olivier Audibert-Troin (OAT), président de Dracénie Provence Verdon agglomération (DPVA) ne cache pas sa joie. Hier, après la très protocolaire inauguration de la station de gaz naturel pour véhicule (GNV), c'est avec la banane que l'élu a coupé le cordon tricolore. Et ses collègues (Richard Strambio pour Draguignan, Philippe Tabarot pour la Région...) et partenaires (Frédéric Devalle pour Pizzorno, Anthony Beltrame pour le groupe éponyme...) affichaient à peu près le même sourire.

Ils ne sont pas peu fiers. Et difficile de leur donner tort.

Car c'est ici que se fourniront désormais tout un tas de véhicules réduisant ainsi drastiquement l'impact de la circulation sur l'environnement. On parle là de la flotte interurbaine des bus de l'agglo (à Draguignan, le remplacement des véhicules suivra), mais aussi des récolteurs de déchets Pizzorno. sans oublier les bus de la Région, notamment la ligne Draguignan/Saint-Raphaël.

« Notre planète est en feu et nous regardons ailleurs »

Au micro, les différents acteurs ayant oeuvré pour que cette station voie le jour se sont succédé, rivalisant de superlatifs pour exprimer leur bonheur et leur implication en faveur de l'écologie. OAT, résumera pour tous :
Notre planète est en feu et nous regardons ailleurs. Nous devons tout mettre en oeuvre pour préserver notre environnement.

De ces prises de parole, on retiendra également l'ambition affichée par GRDF :

- Produire ce gaz naturel en France en valorisant nos déchets, c'est possible. On peut viser l'autarcie.

- Car c'est là la prochaine étape : le bio GNV. Issu de la méthanisation des déchets. le bioGNV pousse à SO % la réduction d'émission de CO2 par rapport à un véhicule diesel.

Ensuite, c'était le moment du plein. Comme des gosses. la bande de garçons a donc rempli de gaz l'autobus avant que l'engin ne parte faire un petit tour. En silence. Mais non sans faire grand bruit...


Source Var  Matin 5/7/2019 ROMAIN ALCARAZ