Edit link:
Short link:

Frédéric-Georges Roux de Transylva est favorable à la centrale biomasse de Gardanne

en plus de celle de Brigoles à Nicopolis non mentionné dans l'aticle de Var Matin du 14/4/2018

Parmi les défenseurs de la centrale biomasse du groupe allemand Uniper à Gardanne (Bouches-du-Rhône), Frédéric-Georges Roux rappelle: «Elle remplace une centrale à charbon. Destinée à couvrir 6% des besoins en électricité de la région, elle fonctionne avec une autorisation provisoire, la justice étant saisie par ceux qui craignent pour la biodiversité. Pouvant s'approvisionner dans un rayon de 400km, elle importe actuellement la moitié de sa ressource (*). M. Roux veut rassurer les écologistes inquiets d'un risque de déforestation: Le problème n'est pas le manque de bois car on ne prélève que 20 % de l'accroissement naturel annuel. Nos forêts sont largement sous-exploitées. Il faut aller chercher le bois plus loin, plus haut alors qu'on manque de dessertes. Il faut une organisation.


En effet, la filière bois peine pour l'instant à répondre à la demande, d'où certains excès dont le président de Fransylva a connaissance. S'il reconnait que la structure a connu des soucis techniques à ses débuts, elle permet selon lui  de relancer la vie dons nos forêts... Un peu trop parfois car il y a eu des coupes excessives. Celles qui mettent les écologistes en émoi... Lui argumente: Les propriétaires replantent. En stimulant la sylviculture, on diminue aussi le risque d'incendie.


(*) Le plan d'approvisionnement de Gardanne c'est 800000 tonnes de bois et résidus par an; il est prévu à 100 % local à l'horizon 2026.

Source Var Matin 14/4/2018 V. G. vgeorges@nicematin.fr f

Voir tous les billets du blog sur la centrale de Gardanne



Created: 12 days ago
Visits: 5
Online: 1