source: pratclif.com

 

La révolution industrielle

À la fin du 18e siècle, la croissance de la population rurale due à la fin des famines et des épidémies, provoque un surplus de main-d’œuvre dans les campagnes. Sans emploi, ces chômeurs migrent vers la ville dans le but de trouver un emploi dans les nouvelles usines qui se créent.
  • Transformation du travail
  • locaux : sales, mal aérés, bruyants, encombrés
  • tâches de production: simples, précises et répétitives
  • processus de production supervisés par des contremaîtres strictes
  • durée du travail 300 jours/an, 14heures/jour
  • salaires : insuffisants car production encore faible...
  • les femmes et les enfants travaillent; femmes et enfants à l’usine 20 à 40 %
  • la majorité de la main-d’œuvre travaille dans le secteur des textiles (50%)
  • la main d'oeuvre est docile et économique
  • Conditions de salaires par référence à celui des hommes; femmes = ½ du salaire d'une homme; enfant = ¼ du salaire d'une homme;
  • les enfants travaillent dès l’âge de 6 ans; d'où des malformations physiques, rachitisme; pas de scolarisation.
  • Développement du syndicalisme
  • les mouvements syndicalistes débutent en Angleterre, le premier pays à s'industrialiser;
  • le gouvernement vote des lois pour protéger femmes et enfants: âge minimum, heures réduites, pas de travail de femmes et d'enfants dans les mines
  • toutes les grèves étaient illégales d'où violences et émeutes
  • le gouvernement vote des lois pour empêcher cette violence
    • droit d’association et de grève obtenu 1870 -1880
    • formation des premiers syndicats
    • regroupement des syndicats en centrales et en fédérations
    • engagement des syndicats et chefs syndicalistes dans l’action politique
    • association avec le mouvement socialiste
  • principales revendications
    • réduction de la durée du travail journalier
    • augmentation des salaires
  • Le développement de l’urbanisation
  • l’usine est située
    • près d’une source d’énergie (eau, mine)
    • près du chemin de fer
  • un centre urbain attire d’autres entreprises pour les raisons suivantes:
    • la main-d’œuvre est abondante et disponible
    • les capitaux pour investir sont aussi abondants et faciles à mobiliser (banques, capitalistes, entreprises...)
    • il existe un marché pour écouler les produits, en ville, dans ses environs immédiats et à l'étranger - par les banques et les intermédiaires, importateurs et exportateurs en relation avec l'értranger;
    • Les ogements sont situés près de l’usine dû au manque de transports et de la durée élevée de la journée de travail;
    • les logements sont loués à des prix élevés.
  • Mais les conditions de vie des ouvriers sont très difficiles, comparées à notre époque 2000:
    • logements humides, mal chauffés, mal éclairés, sales,
    • surpeuplés, infestés de vermine, absence d’eau courante et d'assainissement
    • conditions de vie malsaines, fatigue, mauvaise alimentation, carences alimentaires:
    • absence de médecins, alcoolisme...
    • l'espérance de vie d’un ouvrier est seulement de 30 ans
      30ans.jpg
  • Besoin d’aide sociale accru
    • l’État ne fait rien; ce sont des fondations privés qui agissent pour soulager la misère et la pauvreté, notamment pour les personnes malades, handicapées ou âgées (hospices)
    • école primaire devient obligatoire pour tous les enfants, malgré beaucoup de résistance du clergé, des entrepreneurs et des familles ouvrières (Jules Ferry en France en 1880-1881).

Les grandes puissances industrielles vers 1900

greatpowers.jpg

Avec une politique impérialiste (sentiment de supériorité sur les autres), la France et l’Angleterre développent deux vastes empires coloniaux. Ces deux empires tirent de leurs colonies les matières premières nécessaires à leurs industries et leur fournissent des moyens matériels et des produits manfacturés; elles créent ainsi de nouveaux marchés qu’elles domineront facilement.

Au même moment deux grands États continentaux se forment : les États-Unis et l’Empire russe.

Début de rivalité et de la course aux armements entre les pays industrialisés....

  • Première Guerre mondiale (1914-1918).
  • Défaite de l’Empire Allemand et fondation de l’URSS (1917).

L’industrialisation du Québec et du Canada

Suite à la fondation des États-Unis, plusieurs anglais (loyalistes) migrent au Canada afin de rester sous l’autorité Britannique.

Problèmes agricoles à partir de 1820... Modernisation à partir de 1850
l’industrie se développe à Montréal à partir de 1850:

aspects favorables/défavorables

  • main d’œuvre abondante mais pas de fer ni de charbon
  • bon réseau de communication (fleuve St-Laurent) mais manque de capitaux locaux et marché éloigné

De l’Ancien Régime à la démocratie parlementaire

La Révolution américaine et la Révolution française ont mis fin à l’Ancien Régime (fondé sur la monarchie héréditaire et sur une forte hiérarchisation de la société) et fait naître la démocratie parlementaire (fondée sur l’élection de représentants et où la bourgeoisie joue un rôle politique important). De ce nouveau régime deux courants politiques émergeront ; le libéralisme (défense des libertés individuelles) et le socialisme (démocratie fondée sur une égalité des classes sociales).

La Révolution américaine :

Depuis le début du 17e siècle, les 13 colonies anglaises d’Amérique prospéraient rapidement.

america.jpg Les ambitions impériales de l’Angleterre ont fait éclater la guerre de Sept Ans (1756-1763) qui se termina par le passage de la Nouvelle-France à l’Angleterre. Cette guerre coûta très cher à Londres et afin de remplir ses coffres, l’Angleterre imposa de fortes taxes à ses colonies. Les 13 colonies étaient prêtes à payer mais elles voulaient obtenir en échange un rôle politique. Ne réussissant pas à s’entendre, les 13 colonies ont déclaré leur indépendance le 4 juillet 1776. L’Angleterre riposta en leur déclarant la guerre. Malgré une force inférieure, les 13 colonies ont gagné la guerre en 1783 et de fait les États-Unis d’Amérique naissaient.
Des faits nouveaux
  • première colonie à se séparer de sa métropole
  • établissement d’un gouvernement élu sans monarchie
  • création d’une constitution énumérant des droits humains: droit de vie, de liberté, de recherche du bonheur
Eu.jpg

L’Ancien Régime

Roi et ses courtisans: possède tous les pouvoirs, poste héréditaire

Noblesse et clergé: postes politiques, privilèges héréditaires (pas d’impôt)

Tiers état: bourgeoisie : faible influence politique malgré force économique

Paysans et ouvriers : conditions de vie difficiles

Afin d’augmenter son rôle politique, la bourgeoisie conteste l’étendue du pouvoir royal mais non son existence.

- L’alliance de la bourgeoisie en Angleterre en 1688 (Glorieuse révolution) :

Le pouvoir royal est limité par la création d’un Parlement formé de représentants élus par la noblesse et la bourgeoisie.

Le parlement est composé de deux Chambres Chambre des communes Chambre des lords (élus par les nobles et par la bourgeoisie)

- La bourgeoisie contre la royauté en France en 1789 (la Révolution française) :

la bourgeoisie veut

  • . avoir un rôle politique
  • . contrôler les fonds publics
  • . abolir l’exemption d’impôt pour les nobles

la bourgeoisie est appuyée par le peuple et il y a une révolte

Conséquences de la Révolution française :

  • - abolition du pouvoir royal et des privilèges de la noblesse
  • - établissement de la démocratie parlementaire :
    • . élections de représentants
    • . l’État dirige au nom du peuple

- diffusion des idées révolutionnaires en Europe

La démocratie parlementaire

1 - élection :

  • fin du pouvoir héréditaire
  • le choix des dirigeants doit refléter la volonté des citoyens

2 - assemblée représentative :

le pouvoir est délégué à des représentants élus qui se rencontrent au Parlement (13)
parliament.jpg

3 - constitution écrite : Garantie écrite qui définit les fondements et le fonctionnement de l’État

4- élargissement du droit de vote :

  • -suffrage censitaire, puis pour tous les hommes
  • -longue lutte féministe, obtention progressive selon les États à partir de 1906
Année Pays
1893 Nouvelle-Zélande
1903 Australie
1906 Finlande
1907 Norvège
1915 Danemark
1918 Canada, Pologne
1919 États-Unis, Islande, Allemagne, Pays-Bas
1920 Autriche
1921 Tchécoslovaquie
1925 Hongrie
1930 Afrique du Sud
1931 Espagne, Portugal
1935 Roumanie
1940 Québec
1945 France, Italie
1952 Grèce
1971 Suisse

-autorisation du droit de vote pour les noirs aux États-Unis en 1868, mais certaines restrictions demeurent... faible participation jusque dans les années 1960

Les limites de la démocratie au 19e siècles :

  • - limitée aux États occidentaux
  • - nombreux citoyens n’ont pas le droits de vote
  • - le roi demeure l’autorité suprême
  • - la bourgeoisie joue un rôle politique important, mais les paysans et ouvriers ont peu de pouvoir et leurs conditions de vie demeurent précaires.

George Washington 1732 - 1799:

washington.jpgIl a participé aux guerres contre les Français, puis il est devenu le chef du mouvement pour l’indépendance américaine. Il commanda les troupes américaines, lors de la guerre de Sécession (1776-1781). Fin stratège, il permit aux troupes américaines de gagner cette guerre, malgré leur infériorité en nombre. Par le suite, il participa à la rédaction de la Constitution des États-Unis 1783. Finalement, il fut élu à la présidence du pays en 1789 et en 1792.

Olympe de Gouges 1748-1793

C’est l’une des premières féministes engagées dans la reconnaissance de l’égalité politique des femmes. Écrivaine de métier, elle fut inspirée par la Révolution française en écrivant la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne en 1791. Elle n’hésitait pas à déclarer la Constitution nulle et à adresser de nombreuses lettres ironiques au gouvernement. N’appréciant pas tout à fait l’humour de Olympe de Gouges, le chef du gouvernement la fit décapiter en novembre 1793.

Napoléon Bonaparte 1769-1821:

Sorti de l’école militaire en 1785, il connut le succès dans la prise de Toulon en 1793. Il fut nommé commandant en chef de l’armée d’Italie en 1796 et mena ses troupes à des nombreuses victoires contre la Grande-Bretagne. Laissant son armée, il revient en France lors du coup d’État du 9 novembre 1799, ce qui lui permit de se nommer chef de la France à vie. Puis il parvient à se faire nommer empereur de France et d’Italie en 1805. Face à l’extension de son territoire, la Grande-Bretagne, l’Autriche, la Russie, la Prusse tentèrent de l’attaquer mais, Napoléon repoussa toutes les attaques et prit ainsi le contrôle sur l’Europe jusqu’en 1611. Constamment attaqué de tout côté, les coffres se sont vite vidés et l’empire napoléonien n’a pu survivre longtemps. Il a été forcé d’abdiquer le 6 avril 1814, mais reprit le pouvoir cent jours en 1815. Finalement, il fut interné en Grande-Bretagne jusqu’à sa mort. La France a gardé diverses règles mises en place par Napoléon : le code civil, l’ouverture des universités, l’administration par préfecture, la Banque de France, la Légion d’honneur.

James Watt 1736-1819

jameswatt.jpg

Ingénieur écossais passionné de mécanique, il fut chargé de réparer la machine de Thomas Newcomen en 1763. Remarquant des améliorations possibles, Watt élabora un condenseur, qu’il fit breveter en 1769, afin d’améliorer la performance de la Newcomen. Étant associé à un entrepreneur depuis 1776, il développa plusieurs machines ayant des applications industrielles. En 1800, les brevets de Watt expirèrent, alors plusieurs inventeurs ont pu perfectionner la machine à vapeur de Watt.

L’invention de la machine à vapeur revient à Thomas Newcomen et Thomas Savery. Toutefois, cette première version produisait peu et consommait énormément ce qui la rendait presque inutile. Par ces modifications, James Watt a rendu cette invention plus fonctionnelle, c’est donc lui qui en a retiré le plus de mérite.

 



Mis en ligne le 18/04/2008 par Pierre Ratcliffe. Contact: (pratclif@gmail.com) site web http://pratclif.com

 



Created: 8 days ago
Views: 4
Online: 0